Un volontaire de l'essai brésilien du vaccin expérimental contre le coronavirus d'AstraZeneca est décédé, a annoncé mercredi l'agence de santé brésilienne Anvisa, mais les organisateurs ont déclaré qu'il n'y avait aucune raison d'arrêter l'essai - une indication que le décès n'est pas lié au vaccin.

© Institut Lundquist / FILE

Un homme reçoit une injection alors que l'UCLA et AstraZeneca commencent des essais de phase trois sur un potentiel vaccin COVID-19.

Anvisa a déclaré avoir été informée du décès lundi, mais le Comité international d'évaluation et de sécurité supervisant le procès a recommandé que le procès se poursuive. Il n'était pas clair si le volontaire avait reçu le vaccin ou un placebo dans le cadre de l'essai, et Anvisa a déclaré qu'aucune autre information n'était divulguée pour des raisons de confidentialité médicale.