Dimanche, les dernières nouvelles sur les coronavirus du Canada et du monde entier. Ce fichier sera mis à jour tout au long de la journée. Liens Web vers des histoires plus longues si disponibles.

16 h 35 : Un nouveau sondage suggère que les Canadiens ne sont pas pressés de retourner au bureau, même si les cas et les décès de COVID-19 diminuent à travers le pays.

Les nouvelles d’aujourd’hui sur les coronavirus : seuls 20% des travailleurs veulent retourner au bureau à temps plein après le COVID, selon l’enquête; L'Ontario signale 1033 nouveaux cas de COVID-19, 18 décès

Un récent sondage réalisé par Léger et l'Association d'études canadiennes a révélé que 82 pour cent des répondants canadiens qui ont travaillé à domicile pendant la pandémie ont trouvé l'expérience positive, et seulement 20 pour cent veulent retourner au bureau chaque jour.

Près de 60 pour cent des personnes interrogées ont déclaré qu'elles préféreraient retourner au bureau à temps partiel ou occasionnellement, tandis que 19 pour cent disent qu'elles ne veulent jamais y retourner.

Les données viennent alors que plusieurs provinces commencent à assouplir les restrictions en matière de pandémie alors que les nouveaux cas et les hospitalisations continuent de baisser par rapport aux sommets de la troisième vague.

La Saskatchewan est entrée dans la première phase de son plan de réouverture aujourd'hui, tandis que le Québec assouplira les restrictions dans huit régions différentes lundi.

Terre-Neuve-et-Labrador, cependant, est allée dans l'autre sens en resserrant les restrictions dans la région de l'Ouest en réponse à une grappe croissante de COVID-19.

Le sondage Léger a interrogé 1 647 Canadiens et 1 002 Américains entre le 21 et le 23 mai et ne peut se voir attribuer une marge d'erreur parce qu'il a été effectué en ligne.

16 h 20 : Le gouvernement de l’Ontario n’autorisera pas les partisans à l’intérieur de l’aréna Banque Scotia lundi pour le match 7 entre les Leafs et le Tricolore - malgré les appels lancés à la province pour suivre l’initiative du Québec et laisser un nombre limité de spectateurs franchir les portes.

Le ministère du Patrimoine, du Sport, du Tourisme et de la Culture de l'Ontario a confirmé dimanche qu '«aucun spectateur n'est autorisé à assister aux matchs en personne» - quelques heures après que le maire de Brampton, Patrick Brown, a lancé un appel pour permettre à 2 500 travailleurs de la santé et des travailleurs essentiels entièrement vaccinés d'assister le lundi. Grand jeu.

«Ils ont tellement sacrifié pendant la pandémie et ce serait formidable de reconnaître leurs efforts héroïques», a écrit Brown dans une lettre adressée au médecin hygiéniste en chef sortant, le Dr David Williams.

Brown a exhorté la province à suivre l'exemple du premier ministre du Québec, François Legault, qui a permis samedi à environ 2 500 partisans au Centre Bell de Montréal de voir les Canadiens de Montréal battre les Maple Leafs de Toronto en prolongation, forçant le match 7.

Lisez l'histoire complète ici de Wendy Gillis.

16 h 15 : La Saskatchewan rapporte le moins de personnes hospitalisées atteintes du COVID-19 depuis le 28 novembre, avec 109 patients infectés par le virus recevant des soins.

La nouvelle arrive le même jour que la Saskatchewan franchit la première étape de sa feuille de route de réouverture. Les officiels ont annoncé la semaine dernière qu'à compter d'aujourd'hui, la province assouplirait les restrictions sur les sports de plein air.

Parmi les autres changements, citons l'autorisation de rassemblements privés jusqu'à 10 personnes, l'autorisation de rassemblements publics à l'intérieur avec un maximum de 30 personnes et l'élévation des limites des rassemblements publics en plein air à 150 personnes.

La Saskatchewan signale 171 nouveaux cas de COVID-19 et un décès supplémentaire.

15h20. : Le Manitoba signale 292 nouveaux cas de COVID-19 et sept nouveaux décès.

Tous les nouveaux décès concernaient des hommes âgés de 40 à 70 ans.

Le taux actuel de test de positivité de cinq jours au Manitoba est de 12,3% à l'échelle provinciale et de 13,6% à Winnipeg.

Il y a 74 personnes au Manitoba qui sont en soins intensifs qui sont atteintes du COVID-19 actif ou qui ne sont plus contagieuses mais qui continuent de nécessiter des soins intensifs.

14 h 40 : Terre-Neuve-et-Labrador augmente les restrictions dans la région de l’ouest de la province en raison d’une nouvelle grappe de cas de COVID-19.

Le médecin hygiéniste Dr Rosann Seviour dit que les communautés de la région de Stephenville et de la péninsule de Port-au-Port passeront au niveau d'alerte 4 aujourd'hui.

En vertu du deuxième niveau le plus élevé des restrictions de la province, on conseille aux gens de rester à la maison autant que possible, sauf pour se procurer des produits essentiels comme l’épicerie et les médicaments.

Seviour dit que 11 cas ont été liés au cluster dans la région occidentale, ainsi que trois cas présumés positifs sans source d'infection identifiée.

Elle a signalé un total de sept nouveaux cas de nouveau coronavirus à travers la province aujourd'hui, dont quatre dans la zone ouest, deux dans la zone est et un dans la zone centrale.

Ailleurs au Canada atlantique, les responsables de la santé ont signalé 20 nouveaux cas de COVID-19 et un nouveau décès lié au virus en Nouvelle-Écosse et neuf nouveaux cas au Nouveau-Brunswick.

12 h 17 : Le gouvernement britannique peut exiger que les travailleurs du National Health Service soient vaccinés contre le COVID-19 - une proposition controversée qui a été immédiatement critiquée par les dirigeants de l'opposition comme étant contre-productive.

Le gouvernement a déjà demandé au public de commenter une exigence similaire pour les employés des foyers de soins.

«C’est absolument la bonne chose et il incomberait à tout gouvernement responsable d’organiser le débat, de réfléchir à la manière dont nous allons protéger les plus vulnérables en veillant à ce que ceux qui s’occupent d’eux soient vaccinés», a déclaré Zahawi. «Il existe un précédent pour cela. De toute évidence, les chirurgiens se font vacciner contre l'hépatite B, c'est donc quelque chose auquel nous pensons absolument. "

11 h 20 : La ministre de la Santé, Christine Elliott, a déclaré que le gouvernement de l'Ontario présenterait lundi une motion à l'Assemblée législative pour confier le poste de médecin-hygiéniste en chef au Dr Kieren Moore, à compter du 26 juin.

«Dr. Les années d’expérience de Moore dans le domaine de la santé publique seront cruciales alors que nous commencerons à lever progressivement les mesures de santé publique », a déclaré Elliott dimanche. «Je tiens à remercier le Dr (David) Williams pour son dévouement à la protection de la santé et de la sécurité des Ontariennes et des Ontariens au cours de ses nombreuses années de service.

Elliott a exprimé sa gratitude pour le «leadership expérimenté» de Williams à la tête de la réponse à la pandémie du COVID-19. Moore travaillerait aux côtés de Williams pendant quelques semaines, à partir du 7 juin, pour assurer une transition en douceur, a-t-elle déclaré.

Moore, qui a une longue expérience en santé publique et en médecine d'urgence, est médecin hygiéniste pour Kingston, Frontenac et Lennox and Addington Public Health depuis le 1er juillet 2017.

Dans sa propre déclaration, il a déclaré que la candidature à ce nouveau poste était un «grand honneur».

«Je resterais ferme dans mon engagement à lutter contre le COVID-19», a déclaré Moore. «Je fournirais tous les conseils nécessaires au gouvernement pour assurer la santé et la sécurité de tous les Ontariens et Ontariennes.

Williams est médecin-chef depuis février 2016. Williams, qui doit prendre sa retraite le 25 juin, avait précédemment reporté le déménagement. La province l'a reconduit en novembre et il devait rester dans ce rôle jusqu'au 1er septembre.

Lisez l’histoire de Bruce Arthur du Star.

11 h 15 : L'Ontario signale 1033 autres cas de COVID-19 et 18 décès supplémentaires, selon son dernier rapport publié dimanche matin.

Il s'agit du nombre de cas le plus bas depuis que 990 cas ont été signalés le 6 mars.

L'Ontario a administré 144 833 doses de vaccin depuis sa dernière mise à jour quotidienne, avec 8 984 278 vaccins administrés au total à 20 h. la nuit précédente.

Selon le système de suivi des vaccins du Star, 8 296 384 personnes en Ontario ont reçu au moins un vaccin. Cela représente environ 56,3% de la population totale et l’équivalent de 69,7% de la population adulte.

La province affirme que 687 894 personnes ont terminé leurs vaccinations, ce qui signifie qu’elles ont reçu les deux doses. Cela représente environ 4,7% de la population totale et l’équivalent de 5,8% de la population adulte.

Le nombre de personnes vaccinées en Ontario comprend un nombre relativement restreint de jeunes de 12 à 17 ans.

La province rapporte que 26 565 tests ont été effectués la veille et un taux de positivité de 4,2%.

Il y a actuellement 749 personnes hospitalisées pour COVID-19 dans la province, dont 614 patients en soins intensifs. Il y a 417 personnes sous ventilateurs.

À l'échelle locale, la ministre de la Santé, Christine Elliott, a déclaré que 237 cas se trouvaient à Toronto, 214 dans la région de Peel et 80 dans la région de York.

On dénombre 125 035 cas confirmés en Ontario de la variante hautement contagieuse détectée pour la première fois au Royaume-Uni, soit une augmentation de 863 par rapport à la veille.

Il y a 947 cas en Ontario de la variante détectée pour la première fois en Afrique du Sud, et deux de plus que la veille.

Il y a 2 814 cas de la variante trouvée pour la première fois au Brésil, une augmentation de 20 par rapport à la veille.

11 h 01 : Deux vétérans militaires parcourent les sentiers vallonnés et sinueux d'un cimetière historique de Boston, recherchant les tombes des soldats et plantant des drapeaux américains devant eux.

À environ 16 km de là, des dizaines d'autres vétérans et bénévoles font de même, plaçant plus de 37000 petits drapeaux sur le centre-ville de Boston Common - une mer de rouge, de blanc et de bleu censée symboliser tous les soldats du Massachusetts tués au combat depuis la guerre d'indépendance. C’est une tradition annuelle qui revient pleinement cette année après avoir été considérablement réduite en 2020 en raison de la pandémie.

À Boston et ailleurs, ce week-end de vacances ressemblera à quelque chose de plus proche des Memorial Days d'autrefois, car les restrictions relatives au COVID-19 sont entièrement levées dans de nombreux endroits.

«Ce Memorial Day a presque une sensation différente et meilleure», a déclaré Craig DeOld, un capitaine à la retraite de 50 ans dans la Réserve de l'Armée, alors qu'il prenait une pause de ses fonctions de drapeau au cimetière Fairview plus tôt cette semaine. «Nous poussons un soupir de soulagement d'avoir surmonté un autre combat, mais nous sommes également maintenant en mesure de revenir à ce qu'est cette fête - en nous souvenant de nos camarades tombés au combat.»

Dans tout le pays, les Américains pourront rendre hommage aux troupes tombées au combat d'une manière qui était impossible l'année dernière, lorsque les restrictions virales étaient en vigueur dans de nombreux endroits. Ce sera également le moment de se souvenir des dizaines de milliers d'anciens combattants décédés du COVID-19 et de se réengager à vacciner ceux qui restent réticents.

9h14 : Au 21 mai, la première série de vaccinations des détenus était terminée dans 25 établissements correctionnels provinciaux où 6 794 détenus sont incarcérés, selon une note d'information du solliciteur général obtenue par le Star. Le taux moyen de vaccination était d'environ 50 pour cent.

Pourtant, seulement 400, soit 29%, des quelque 1370 détenus du CDST ont été vaccinés en avril et seulement 13% au centre de détention de l’est de Toronto, où seulement 50 des quelque 400 détenus ont été vaccinés, selon des chiffres ministériels distincts. Les chiffres ne reflètent pas le nombre actuel de détenus vaccinés, car le roulement des prisons provinciales est élevé..

Les théories du complot de vaccins sont «rampantes» à l'intérieur des prisons - tout comme elles le sont dans le monde extérieur - mais une différence essentielle est que les personnes enfermées n'ont pas accès à des sources d'informations qui pourraient aider à dissiper de fausses notions, dit Michael Amichand, qui travaille maintenant pour la John Howard Society en aidant les détenus libérés à trouver un logement..

Amichand à la prison était sa collègue de la John Howard Society, Julia Laine, ainsi que les avocats de la défense Daniel Brown, Frank Addario et le Dr Gary Bloch, médecin de famille à l'hôpital St. Michael, au centre-ville de Toronto.

Eux et d'autres apparaissent dans une vidéo éducative sur le COVID produite par la Criminal Lawyers Association - dont Brown est un vice-président - que le ministère du Solliciteur général a accepté de diffuser dans les établissements correctionnels provinciaux.

Lisez l’histoire complète de Betsy Powell ici.

7 h 47 : Alors que le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, luttait pour contenir la pandémie de coronavirus, les démocrates se sont préparés à bondir. L’économie de l’État était en lambeaux, les infections et les décès augmentaient et il y avait des doutes sur le plan du républicain pour sortir la Floride de la crise.

Maintenant que la pandémie semble s'atténuer et que DeSantis se dirige vers sa campagne de réélection l'année prochaine, il est sorti de l'incertitude politique comme l'un des gouverneurs républicains les plus importants et l'un des premiers favoris de la Maison Blanche en 2024 parmi les acolytes de Donald Trump, si l'ancien président ne se présente plus.

7 h 44 : Le Premier ministre britannique Boris Johnson et sa fiancée Carrie Symonds se sont mariés samedi lors d'une petite cérémonie privée à Londres, a annoncé dimanche son bureau de Downing Street.

Le bureau de Johnson a confirmé des informations dans le Mail on Sunday and the Sun selon lesquelles le couple s'était marié à la cathédrale catholique romaine de Westminster devant un petit groupe d'amis et de membres de la famille.

«Le Premier ministre et Mme Symonds se sont mariés hier après-midi lors d’une petite cérémonie à la cathédrale de Westminster», a déclaré Downing Street. «Le couple célébrera son mariage avec sa famille et ses amis l'été prochain.»

Le couple aurait envoyé des cartes de sauvegarde à la famille et aux amis pour une célébration le 30 juillet 2022.

Sous les restrictions actuelles de coronavirus en Angleterre, pas plus de 30 personnes peuvent assister à un mariage.

7 h 41 dimanche : Les frictions croissantes avec la Chine et la manière de rouvrir les frontières après la pandémie feront probablement partie des sujets abordés par les dirigeants australiens et néo-zélandais lors de leur première réunion en personne depuis que l'épidémie de coronavirus a incité les deux pays à fermer leurs frontières.

Le Premier ministre australien Scott Morrison est arrivé dimanche dans la station touristique de Queenstown pour une visite d'une nuit. Il a accueilli son homologue néo-zélandaise Jacinda Ardern avec un hongi maori traditionnel, dans lequel les deux hommes se sont serrés le nez.

Morrison est le premier grand leader mondial à se rendre en Nouvelle-Zélande depuis que les deux pays ont fermé leurs frontières l'année dernière pour contenir le virus. Les voisins ont ouvert une bulle de voyage sans quarantaine le mois dernier, bien qu'une récente épidémie de virus à Melbourne ait incité la Nouvelle-Zélande à suspendre l'accord avec l'État de Victoria.

Lisez les nouvelles de samedi sur les coronavirus.