La Croix-Rouge a averti que l'Indonésie est "au bord d'une catastrophe liée au COVID-19" alors que le pays connaît une augmentation du nombre d'infections. L'organisation a recommandé à l'Indonésie d'améliorer l'accès aux soins médicaux et aux vaccins pour limiter la propagation.
La Croix-Rouge a déclaré qu'elle devait installer des tentes d'urgence à l'extérieur de son hôpital COVID-19 à Bogor pour faire face aux patients "débordants".

D'autres hôpitaux près de Jakarta ont rapidement rempli des lits, dont un dans la ville de Bekasi qui a atteint 90% de sa capacité, a rapporté l'Associated Press.
L'Indonésie a enregistré plus de 20 600 nouveaux cas et plus de 400 décès lundi, dans le cadre d'une augmentation attribuée à la variante Delta. Avec la quatrième plus grande population au monde, les 2,1 millions de cas totaux et 57 500 décès totaux en Indonésie sont les plus élevés d'Asie du Sud-Est.

La Croix-Rouge met en garde l'Indonésie face à une «catastrophe» au milieu de l'augmentation des cas de COVID

Malgré la flambée, moins de 5% de la population adulte est complètement vaccinée, a rapporté l'Associated Press.
Pour plus de reportages de l'Associated Press, voir ci-dessous :

Une femme réagit alors qu'un travailleur médical prélève ses échantillons d'écouvillonnage nasal lors d'un test de masse pour le COVID-19 à Bekasi, dans la banlieue de Jakarta, en Indonésie, mardi. L'Indonésie doit augmenter de toute urgence les soins médicaux, les tests et les vaccinations, car le nombre de nouvelles infections dans le pays a rapidement augmenté et l'a laissé "au bord d'une catastrophe liée au COVID-19", a déclaré mardi la Croix-Rouge.

Dita Alangkara/AP Photo
Alors que le Sri Lanka traverse également une vague de COVID-19, le pays a annoncé une interdiction de voyager de 13 jours pour les passagers de six pays du Golfe.
L'Autorité de l'aviation civile du Sri Lanka a déclaré que les passagers ayant voyagé au cours des 14 derniers jours au Qatar, aux Émirats arabes unis, en Arabie saoudite, à Oman, à Bahreïn et au Koweït ne seraient pas autorisés à débarquer au Sri Lanka à partir de jeudi. La restriction se poursuivra jusqu'au 13 juillet.

Les autorités ont déclaré qu'elles étaient préoccupées par l'afflux de passagers infectés par le coronavirus qui étaient arrivés de cette région.

L'annonce de l'interdiction de voyager est intervenue une semaine après que le Sri Lanka a mis fin à un verrouillage de 30 jours. Mais les rassemblements publics sont toujours interdits et les écoles, les lieux religieux, les bars, les hôtels et les gymnases restent fermés.

Le Sri Lanka a connu une forte augmentation des cas positifs et des décès depuis avril en raison des célébrations et des achats de la population lors du traditionnel festival du nouvel an.
Le nombre total de cas confirmés a atteint 253 618 et 2 944 décès.
Le gouvernement français espère lutter contre la variante croissante de Delta en exhortant tout le personnel des maisons de soins infirmiers du pays à se faire vacciner.

Il envoie plus de doses de vaccin dans une région du sud-ouest où la variante se propage rapidement.
Les infections virales, les hospitalisations et les décès en France diminuent dans tout le pays depuis des semaines, mais avec seulement 32% de la population entièrement vaccinée jusqu'à présent, les inquiétudes grandissent au sujet de la variante Delta hautement contagieuse. La variante représente environ 20% des nouveaux cas de virus en France et devient "progressivement dominante", a déclaré mardi le ministre de la Santé Olivier Veran à la chaîne France-Info.

Les législateurs ont pressé le gouvernement mardi de prendre des mesures plus strictes pour ralentir la propagation de la variante.
La ministre en charge des soins aux personnes âgées, Brigitte Bourguignon, a déclaré que le gouvernement avait "doublé les doses" de vaccins envoyés dans le sud-ouest des Landes, où la variante Delta constitue la majorité des infections et a récemment balayé une maison de retraite.
Bourguignon dit que le gouvernement a envoyé une lettre à toutes les maisons de retraite en France exhortant le personnel à se faire vacciner et avertissant que la vaccination pourrait devenir obligatoire s'ils ne le font pas d'ici septembre.

Elle dit que se faire vacciner est "un impératif moral".
La France a enregistré plus d'infections virales que n'importe quel pays européen et plus de 111 000 décès confirmés.

Un agent de santé sri-lankais prélève un échantillon sur écouvillon pour tester le COVID-19 à Colombo, au Sri Lanka, mardi.

Eranga Jayawardena/AP Photo