Qu'est-ce que ça fait d'avoir un cas COVID révolutionnaire

"Ce qui est probablement différent, c'est la gravité des symptômes", explique Halkitis. "Ainsi, alors qu'un très mauvais mal de tête, un très mauvais mal de gorge ou de très mauvais problèmes gastro-intestinaux peuvent être mis en évidence chez la personne non vaccinée, ces mêmes symptômes seraient moins intenses. chez une personne vaccinée.

En effet, l'écrasante majorité des cas graves dans le pays surviennent chez des personnes non vaccinées. En fait, moins de 1% des personnes entièrement vaccinées ont été hospitalisées ou sont décédées du COVID-19, selon les dernières données suivies par le CDC. Les personnes âgées, cependant, représentent environ 75 pour cent du petit pourcentage de cas graves.

Bien sûr, il y a beaucoup de place entre rester complètement asymptomatique et être suffisamment malade pour nécessiter une hospitalisation. Au milieu se trouvent des personnes comme Kelley Burnham Brown, 52 ans, qui était si impatiente de se faire vacciner qu'elle s'est portée volontaire pour participer à un essai clinique. Elle a été complètement vaccinée avec le vaccin Novavax en mai et a été testée positive le 18 juillet.

"C'était comme une infection des sinus", dit-elle. "Pas de fièvre ni de courbatures; juste une pression des sinus et un mal de tête constant." (Bien que Novavax n'ait pas encore demandé une autorisation d'utilisation d'urgence qui permettrait de donner son vaccin au grand public, la recherche a montré qu'il est efficace à plus de 90 pour cent pour prévenir le COVID-19 symptomatique et à 100 pour cent efficace pour bloquer les symptômes modérés ou maladie grave.)

D'autres, cependant, n'ont pas aussi bien réussi. Elizabeth Meinz, 52 ans, a reçu le vaccin Johnson & Johnson en mars et a contracté le COVID-19 en juin. « J'avais tous les symptômes : mal de tête éclatant, fièvre, toux et difficultés respiratoires », dit-elle. "J'étais tellement épuisé que je ne pouvais même pas promener le chien."

Est-ce un rhume ? Allergies ? COVID-19[FEMININE?

Si vous présentez des symptômes semblables à ceux du rhume qui pourraient signaler le COVID-19, le CDC vous recommande de vous faire tester, même si vous avez été vacciné. (Il vous recommande également désormais de vous faire tester si vous êtes vacciné mais que vous avez été exposé à une personne suspectée ou confirmée de COVID-19.)

Alors que la liste officielle des symptômes du COVID-19 est assez longue, la Zoe COVID Symptom Study – une étude basée sur une application qui collecte des données auprès de millions de contributeurs mondiaux – a récemment publié une liste des cinq principaux symptômes que les utilisateurs ont ressentis et les a organisés en fonction sur le statut vaccinal.

Selon leurs résultats, les maux de tête étaient le symptôme le plus courant, à la fois chez les personnes vaccinées et non vaccinées. Le mal de gorge figurait également parmi les cinq premiers à tous les niveaux, tout comme le nez qui coule. Mais la fièvre n'a obtenu une première place que parmi ceux qui n'étaient pas vaccinés. Les éternuements ne figuraient sur la liste que pour ceux qui étaient totalement ou partiellement vaccinés.

Pourquoi éternuer plus que d'habitude pourrait être le symptôme d'un cas révolutionnaire n'est pas clair, et ce n'est certainement pas le seul signal d'alarme que vous devriez rechercher, disent les médecins. "Je n'ai pas entendu dire que les éternuements sont courants dans les cas de percée, mais dans l'ensemble, je dirais que la grande majorité des infections de percée, si elles sont symptomatiques, sont beaucoup plus bénignes chez les personnes vaccinées", explique Kristin Mondy, MD, professeur agrégé et chef de l'infectiologie. division des maladies de la Dell Medical School de l'Université du Texas à Austin.

Bien que l'idée que vous puissiez toujours contracter le COVID-19 après la vaccination puisse être déconcertante, gardez à l'esprit que les vaccins n'ont jamais promis une protection à 100 %. Pourtant, ils se rapprochent terriblement.

"Le vaccin est sûr et globalement incroyablement efficace - au moins 88% contre la dernière variante delta, [and] le risque de maladie grave est très, très faible pour un individu moyen qui a reçu un vaccin COVID-19 par rapport à ceux qui ne sont pas vaccinés », explique Mondy. « Je ne saurais trop insister sur le fait que si tout le monde fait sa part et se fait vacciner, nous pouvons obtenir une immunité collective et empêcher la propagation de nouvelles variantes [as well as protect] populations vulnérables.