Israël a lancé un projet pilote pour utiliser un test PCR innovant basé sur la salive pour vérifier si les individus sont infectés par le coronavirus, ont annoncé jeudi le Centre national de connaissances et d'information sur les coronavirus, le ministère de la Défense et l'Université Bar Ilan, alors que la morbidité dans le pays continuait de baisser. Les résultats prennent environ 45 minutes.

La technologie de test PCR standard utilisée en Israël et dans le reste du monde implique l'utilisation d'un écouvillon nez/bouche et prend au moins plusieurs heures pour être traitée et offrir des résultats.Le test salivaire a été développé par le Dr Amos Danieli de Bar Ilan avec la coopération et le soutien financier du ministère de la Santé. Dans des conditions de laboratoire, sa précision s'est avérée similaire à celle des tests d'écouvillonnage réguliers.

Coronavirus : Israël lance un projet pilote pour un test PCR salivaire innovant

render('')

("divConnatix")location("divConnatix")location("divConnatix") Les participants d'âges différents subiront à la fois un test régulier et un test de salive.

Jeudi également, les données en Israël ont continué de s'améliorer.

Quelque 2 369 cas ont été enregistrés mercredi, avec 2,3% des 110 000 personnes dépistées positives.

Les patients sérieux s'élevaient à 475 ; deux semaines plus tôt, il y en avait 731.

Le Premier ministre Naftali Bennett lors de la réunion du cabinet du coronavirus, le 3 octobre 2021. (crédit : KOBI GIDEON/GPO)Dans le même temps, selon un rapport de la Douzième chaîne, le nombre de patients dans des conditions critiques sur les machines ECMO cœur-poumon a atteint 58, marquant un nouveau record et créant des problèmes de pénurie dans certains hôpitaux. Environ 90 % d'entre eux ne sont pas vaccinés, 5 % sont en cours de vaccination et 5 % sont vaccinés sans rappel.

Le pays compte actuellement quelque 33 000 cas actifs, contre plus de 80 000 au plus fort de la quatrième vague.

À la lumière des données encourageantes, le cabinet du coronavirus a approuvé mercredi soir que dans les prochains jours, le Green Pass cessera d'être obligatoire pour plusieurs lieux de plein air : attractions touristiques à partir de vendredi et restaurants à partir de lundi.

En outre, le ministère de la Santé a décidé que jusqu'au 17 octobre, les clients pourront accéder aux entreprises qui opèrent dans le cadre du système Green Pass également en présentant leur certificat de vaccination ou de récupération.

ont rencontré des problèmes techniques.Selon la nouvelle définition du « totalement vacciné », seules les personnes qui ont été vaccinées avec un rappel ou qui ont reçu leur deuxième injection il y a moins de six mois sont éligibles au Green Pass, en plus de celles qui se sont rétablies moins de six mois plus tôt. ou ont récupéré et ont reçu un coup.