Les cas de coronavirus à Hawaï devraient plonger, selon le lieutenant-gouverneur Josh Green

Hawaï devrait voir une chute brutale des cas de coronavirus dans les prochaines semaines, maintenant que 58% de la population adulte a reçu au moins une dose du vaccin, selon le lieutenant-gouverneur Josh Green. Et tandis que l'immunité du troupeau semble de plus en plus hors de portée sur le continent, Green s'attend à ce qu'Hawaï atteigne ce seuil à mesure que les enfants deviendront de plus en plus éligibles au vaccin.

"Je pense que nous sommes vraiment en passe d'être l'un des États les mieux vaccinés", a déclaré Green à Spotlight Hawaii lundi.

Hawaï occupe la troisième place dans le pays pour le nombre d'adultes qui ont reçu au moins une injection, selon le New York Times, qui, sur la base des données des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis, a suivi les taux de vaccination dans tous les États. Environ 41% des résidents d'Hawaï sont entièrement vaccinés.

Green dit qu'il s'attend à ce que le nombre de cas de l'État suive des tendances similaires à des endroits comme Israël, où le nombre de cas de coronavirus a chuté après que 55% de la population ait reçu au moins un vaccin.

Les responsables du département d'État de la Santé ont signalé lundi 61 nouvelles infections à coronavirus dans tout l'État, ce qui porte le total d'Hawaï depuis le début de la pandémie à 33 267 cas. Les cas comprennent 36 à Oahu, 11 à Maui, six à Kauai et huit résidents d'Hawaï diagnostiqués en dehors de l'État. Les statistiques reflètent les nouveaux cas d'infection signalés au département samedi. Le nombre moyen de cas de l’État sur sept jours est de 82.

Les experts de la santé publique avaient espéré plus tôt dans la pandémie que le pays atteindrait rapidement l'immunité collective avec le déploiement de vaccins. Mais de nouvelles variantes plus contagieuses et la lenteur des tirs dans certains États ont rendu de plus en plus douteux l'atteinte de ce seuil, où le virus manque de suffisamment d'hôtes pour se propager facilement.

Green, qui est également médecin, a déclaré qu'il pensait toujours que cet objectif était réalisable pour Hawaï. Les experts de la santé ont déclaré que le seuil d'immunité collective pourrait être atteint lorsqu'environ 75% à 80% d'une population est vaccinée. Le taux a été ajusté à la hausse pour tenir compte des variantes plus contagieuses.

Environ 73% des adultes de 18 ans et plus à Hawaï ont jusqu'à présent été vaccinés, mais l'État se heurte de plus en plus à l'hésitation à la vaccination parmi le reste de la population. Maintenant que les vaccins sont ouverts à un nombre croissant d'enfants et d'adolescents, a déclaré Green, l'immunité collective est plus réalisable.

Lundi, la Food and Drug Administration a approuvé le vaccin Pfizer-BioNTech pour les enfants de 12 à 15 ans. Le vaccin avait déjà été autorisé pour les personnes de 16 ans et plus. La dernière autorisation ouvre le vaccin à environ 55 000 personnes supplémentaires à Hawaï.

«Nous sommes très, très enthousiastes de pouvoir vacciner une plus grande partie de notre population», a déclaré Libby Char, directrice de la santé de l’État, lors d’une conférence de presse sur Zoom lundi après l’annonce.

Les enfants âgés de 12 à 15 ans pourraient commencer à se faire vacciner en quelques jours.

L'approbation renforce l'espoir que les écoles et les activités scolaires reviendront en grande partie à la normale lorsque la prochaine année scolaire commencera en août. Pour essayer d'augmenter les taux de vaccination dans les écoles, les responsables de l'État déploient des cliniques de vaccination mobiles dans les écoles publiques.

Il y a d'autres signes d'un retour à la normale. À partir d'aujourd'hui, les résidents d'Hawaï qui ont été entièrement vaccinés pourront voler entre les îles sans avoir à passer un test COVID-19 pour éviter la mise en quarantaine pendant 10 jours. Les voyageurs doivent attendre deux semaines après leur dernière dose avant de prendre l'avion. Les enfants de moins de 5 ans sont également exemptés de l'exigence de test. Green a déclaré que d'ici juillet, il s'attend à ce que les voyageurs du continent qui ont été vaccinés puissent également entrer librement dans l'État sans être soumis aux règles de test et de quarantaine.

Green a signalé que le changement est maintenant vers la réouverture.

«Je pense que les gens ont raison d'être fatigués de parler de systèmes à plusieurs niveaux et de parler de restrictions supplémentaires, alors que nos hôpitaux ont été plus que disponibles pendant des mois et des mois pour toute personne malade», a déclaré Green. «En vérité, il y a beaucoup de maladies qui ont plus d'impact que le COVID parce que nous avons dépassé la crise.»