Bienvenue dans le 64e volet de « Coronavirus contextualisé ».

Depuis le début de la pandémie, nous vous avons apporté les derniers chiffres COVID-19 au Nevada, y compris les cas, les hospitalisations et les décès, et leur avons fourni un contexte sur une base quasi hebdomadaire à travers cette série. (Les éditions précédentes de « Coronavirus Contextualized » en direct ici.)

Coronavirus contextualisé, 64e édition : les cas se sont stabilisés à Washoe tandis que le reste du Nevada continue de se remettre de la montée subite estivale du delta

« Coronavirus Contextualized » publie sur une base semi-régulière, ce qui signifie que si les cas augmentent ou diminuent, vous pouvez vous attendre à voir une nouvelle histoire chaque semaine ou toutes les deux semaines, et si les cas sont stables, vous ne verrez peut-être pas de nouvelle histoire pour quelques semaines.

N'ayez crainte, cependant : vous pouvez trouver les dernières données quotidiennement sur notre page de données COVID-19 et sur Twitter. Comme toujours, vous pouvez contacter [email protected] avec toutes les questions.

Ci-dessous, nous examinons l'amélioration des mesures COVID-19 de l'État, bien que le comté de Washoe ait commencé à voir un plateau dans son nombre de cas en baisse cette semaine.

Cas

Dans tout l'État, les cas de COVID-19 ont continué de connaître une tendance à la baisse cette semaine.

Dès jeudi, 622 de nouveaux cas ont été signalés en moyenne chaque jour au cours des sept jours précédents, contre 709 la semaine dernière et nettement en baisse par rapport au point le plus haut de la vague actuelle, 1 226, que l'État a frappé le 13 septembre.

Dans le comté de Clark, qui a été touché tôt et durement par la dernière vague de virus, les cas ont continué de diminuer, atteignant une moyenne de sept jours de 363 jeudi. C'est en bas de 437 la semaine dernière et considérablement en baisse par rapport à 917 le 1er août, point culminant de la vague actuelle.

Les cas sont également en baisse dans le comté de Washoe, qui a été touché plus tard par la vague actuelle de virus, bien qu'ils aient atteint un plateau ces derniers jours. Après avoir atteint un point culminant de 304 le 15 septembre, la moyenne sur sept jours a fluctué entre 100 et 111 pour la dernière semaine.

« Nous avions observé une très bonne tendance à la baisse avec le nombre de cas de COVID-19 depuis environ la mi-septembre », a déclaré Kevin Dick, responsable de la santé du district du comté de Washoe, lors d'un appel à la presse cette semaine. «Malheureusement, cependant, ce que nous avons vu au cours de la dernière semaine et demie a été un véritable aplatissement de cette baisse. Il semble que nous plafonnions à un niveau assez élevé de cas. »

Il a déclaré que le niveau de cas que le comté voit actuellement "dépasse ce que nous pouvons suivre chaque jour avec toutes les enquêtes sur la maladie et les efforts de recherche des contacts".

« C'est particulièrement préoccupant que nous soyons à ce niveau avec la saison des vacances qui approche [and] notre saison de la grippe et des maladies respiratoires », a déclaré Dick.

Le taux de cas du comté de Washoe, qui était à peu près égal à celui du comté de Clark la semaine dernière, est maintenant légèrement supérieur à celui de Clark, car les cas continuent de baisser à Clark mais se stabilisent à Washoe. Jeudi, le comté de Clark voyait 16 cas signalés pour 100 000 habitants chaque jour au cours des sept jours précédents, tandis que le taux de cas du comté de Washoe était de 23. Le taux de cas dans les 15 autres comtés continue d'être considérablement plus élevé que dans les deux comtés urbains à 44.

Depuis le début de la pandémie, il y a eu 444 855 cas de COVID-19 confirmé dans tout l'État, ce qui signifie 1 Nevadan sur 7 a été testé positif au virus. Sur 7 pour cent de ces cas, 31 308, ont été diagnostiqués au cours du dernier mois, et un peu moins de 1 pour cent, ou 4 355 cas, ont été signalés la semaine dernière.

Tester la positivité

Le taux de positivité des tests à l'échelle de l'État, qui examine le pourcentage de tests positifs sur le total testé, continue également de diminuer.

Il n'est pas possible de calculer indépendamment le taux de positivité des tests en fonction des rencontres de test, car l'État ne rapporte publiquement que le nombre de cas positifs, et non le nombre de rencontres de test positives. Cependant, l'État fournit ce nombre, calculé comme une moyenne sur une période de 14 jours avec un décalage de sept jours.

Mardi, ce nombre était 7,3 pour cent, vers le bas de 7,8 pour cent la semaine dernière et considérablement en baisse par rapport à 14,9 pour cent au plus fort de la vague actuelle le 13 août. Pourtant, le taux de positivité des tests de l'État reste supérieur au taux recommandé par l'Organisation mondiale de la santé. 5 pour cent seuil.

Depuis le début de la pandémie, plus de 2,1 millions de personnes - plus que 70 pour cent des Nevadans - ont été testés pour COVID-19, et il y a eu plus de 5,1 millions de rencontres de tests individuels.

Vaccination

Le rythme de distribution des vaccins au Nevada reste assez stable.

Depuis jeudi, environ 6 700 vaccins ont été rapportés administrés chaque jour au cours des sept derniers jours, légèrement moins que le 7 000 rapporté la semaine dernière.

Plus que 62 pour cent des Nevadans ont maintenant été partiellement ou entièrement vaccinés contre COVID-19 – avec 52 pour cent complètement vacciné — et un peu moins de 25 pour cent des Nevadans éligibles pour le vaccin ne l'ont pas encore reçu.

Depuis le début des vaccinations en décembre, plus de 1,9 million de personnes avoir reçu au moins une dose du vaccin COVID-19 et plus de 1.6 million Les Nevadans ont été entièrement vaccinés.

Parmi les comtés, Carson City continue d'avoir le pourcentage le plus élevé de résidents entièrement vaccinés contre COVID-19 à 58,1 pour cent, suivi du comté de Washoe à 55,5%, comté de Douglas à 49,9 pour cent et le comté de Clark à 47,6 pour cent. Le comté de Tiny Storey a toujours le moins vacciné, avec seulement 17,5 pour cent de ses résidents partiellement ou totalement vaccinés.

Au niveau national, le Nevada se classe 31 parmi les 50 États pour le pourcentage de sa population entièrement vaccinée, derrière tous ses voisins à l'exception de l'Idaho, qui se classe 49e.

Cas révolutionnaires

Il y a eu 10 601 cas de percée – personnes entièrement vaccinées qui ont été testées positives pour COVID-19 – dans le comté de Clark à partir de jeudi, ce qui signifie que 0,97 pour cent des individus complètement vaccinés ont contracté le virus.

Dans le comté de Washoe, il y a eu 4 147 cas de rupture à compter de jeudi, représentant 1,57 pour cent de personnes entièrement vaccinées dans le comté.

A ce jour, il y a eu 539 hospitalisations révolutionnaires dans le comté de Clark et 170 décès révolutionnaires, ce qui signifie que 0,04 pour cent des personnes vaccinées dans le comté de Clark ont ​​été hospitalisées et 0,01 pour cent est mort. Parmi les personnes hospitalisées pour des infections aiguës, 63 pour cent avait des conditions sous-jacentes, 76 pour cent avaient 65 ans ou plus et 58 pour cent étaient des hommes.

Les données du district sanitaire du sud du Nevada montrent que les cas révolutionnaires ont constitué environ 23 pour cent de tous les cas en octobre jusqu'à présent. Les cas non révolutionnaires constituent le reste 77 pour cent.

Des morts

Le nombre de nouveaux décès dus au COVID-19 semble être en légère baisse cette semaine, bien que les moyennes quotidiennes continuent de fluctuer.

Dès jeudi, 14 décès dus au COVID-19 ont été signalés en moyenne chaque jour au cours des sept jours précédents, en baisse par rapport à 19 La semaine dernière. La poussée de l'été dernier a culminé à une moyenne de 21 décès quotidiens, tandis que la montée subite de l'automne et de l'hiver a culminé à 45 morts par jour.

Au cours des sept derniers jours, 101 nouveaux décès dus au COVID-19 ont été signalés dans tout l'État - en baisse par rapport à 134 la semaine dernière — y compris :

  • 64 dans le comté de Clark
  • 15 dans le comté de Washoe
  • 7 dans le comté d'Elko
  • 4 dans les comtés de Churchill et Nye
  • 3 dans le comté de Lyon
  • 2 à Carson City et dans le comté de Humboldt

Depuis le début de la pandémie, il y a eu 7 513 décès au Nevada de COVID-19. Au cours du dernier mois, 595 des décès dus au COVID-19 ont été signalés dans tout l'État, près de 8 pour cent des décès signalés dans tout l'État depuis le début de la pandémie.

Un Nevadan sur 410 est décédé des suites du COVID-19.

Hospitalisations

Le nombre de personnes hospitalisées avec COVID-19 continue de diminuer dans tout l'État.

Mercredi, il y avait 628 personnes hospitalisés avec des cas confirmés ou suspects de COVID-19 dans tout l'État, contre 758 la semaine dernière et considérablement en baisse par rapport au pic de cette vague de 1 317 le 10 août. Le pic de la vague de l'été dernier était 1 165, que l'État a frappé le 31 juillet 2020, et le pic de la vague d'automne et d'hiver a été 2 025, le 13 décembre 2020.

Pourtant, la Nevada Hospital Association a noté dans son rapport hebdomadaire que les hôpitaux continuent de rencontrer des problèmes de dotation en personnel. Toutes les régions de l'État – nord, sud et rurales – ont été répertoriées comme étant sous le statut « d'alerte » pour les niveaux de dotation, à un pas du statut de « crise ».

"Plus d'un tiers de tous les hôpitaux de soins actifs de courte durée signalent des pénuries de personnel qui devraient se poursuivre pendant une longue période", a écrit l'association hospitalière.

L'association hospitalière a attribué la « lente baisse » du nombre d'hospitalisations au port du masque, à la distanciation sociale et à « d'autres mesures de contrôle des infections ».

L'association a déclaré que la grippe n'est pas encore répandue dans l'État et que les hospitalisations liées à la grippe sont « essentiellement inexistantes ».

Comté par comté

Même si l'État se remet de la récente vague de COVID-19, neuf comtés restent signalés comme présentant un risque élevé de propagation de COVID-19, selon le tableau de bord de l'État. Jeudi, Washoe, Douglas, Lyon, Storey, Mineral, Churchill, Humboldt, Elko et Nye étaient signalés.

Les comtés sont considérés comme à risque de propagation élevée de COVID-19 s'ils répondent à deux des trois mesures suivantes :

  • Le nombre moyen de tests par jour pour 100 000, calculé sur une période de 14 jours. Si ce nombre est inférieur à 100, un comté pourrait être considéré à risque
  • Le taux de cas pour 100 000, calculé en prenant le nombre de cas diagnostiqués et signalés sur une période de 30 jours. Si ce nombre est supérieur à 200, un comté pourrait être considéré à risque
  • Le taux de cas pour 100 000 et le taux de positivité des tests, calculés sur une période de 14 jours avec un décalage de sept jours. Si le taux de cas est supérieur à 50 et le taux de positivité du test est supérieur à 8,0 pour cent, un comté pourrait être considéré à risque

Tous les comtés du Nevada, à l'exception de Storey, sont considérés comme ayant des taux de cas élevés. Storey, cependant, a été signalé pour des taux de test faibles et un taux de positivité de test trop élevé.

L'État continue d'aligner son mandat sur les masques avec les directives fédérales, ce qui signifie qu'il utilise le suivi de la transmission communautaire du CDC pour déterminer quels comtés sont à risque substantiel ou élevé de propagation de COVID-19 et donc tenus de respecter les mandats de masque d'intérieur pour les vaccinés et les individus non vaccinés.

Selon les mesures du CDC, les comtés sont considérés comme à risque de transmission « élevée » s'ils ont plus de 100 cas pour 100 000 habitants au cours des sept derniers jours, « substantiel » s'ils ont entre 50 et 100, « modéré » s'ils ont entre 10 et 50 et « faible » s'ils ont moins de dix.

Mercredi, tous les comtés du Nevada, à l'exception d'Esmeralda, étaient considérés comme présentant un risque de transmission « élevé » ou « substantiel ». En conséquence, tous les comtés, à l'exception d'Esmeralda, restent soumis à des précautions universelles de masquage à l'intérieur pour les personnes vaccinées et non vaccinées.

Esmeralda, qui a été déterminée comme étant à « faible » risque de transmission pendant deux semaines consécutives, a vu son mandat de masque pour les personnes vaccinées levé vendredi. Les personnes non vaccinées doivent cependant continuer à porter un masque.

Le pin blanc, qui était à transmission « modérée » la semaine dernière, est de retour à une transmission « élevée » cette semaine.

Les comtés peuvent mettre en place des mandats de masque s'ils ont deux semaines de transmission « substantielle » ou « élevée » ; ces mandats de masque seront automatiquement supprimés après deux semaines de transmission « faible ».

En savoir plus sur notre couverture en cas de pandémie ici. Vous pouvez également trouver les dernières données COVID-19 sur notre page de données.