La NBA a mis en place de nouvelles règles qui permettront aux joueurs, aux entraîneurs et au personnel de basket-ball de l'équipe un peu plus de liberté, surtout lorsqu'ils sont sur la route.

Selon les nouvelles règles, les masques n'auront pas à être portés dans les installations d'entraînement, les joueurs et le personnel auront plus de flexibilité pour quitter l'hôtel de l'équipe lors de voyages en voiture, les réunions d'équipe en personne seront autorisées, les repas pourront être servis sur tous les vols de l'équipe. les joueurs et le personnel peuvent dîner à l'intérieur ou à l'extérieur dans les restaurants, et le test PCR peut être effectué avant 17 h

Les non-conformistes n'exigeront pas de ses joueurs qu'ils reçoivent le vaccin contre le coronavirus

En outre, pour les joueurs qui décident de prendre le vaccin COVID-19 - deux semaines après la dernière dose de vaccin - il n'y aura pas de test les jours fériés, le parrainage en personne et la participation à des événements de marketing seront autorisés, et il n'y aura pas de mise en quarantaine due. pour contacter la recherche. De plus, la famille, les amis et les autres peuvent rendre visite aux joueurs à la maison ou sur la route sans tester ni s'inscrire auprès de l'équipe.

L'entraîneur des Dallas Mavericks, Rick Carlisle, a déclaré qu'il n'avait pas lu l'intégralité du mémo du siège de la NBA. Il a ajouté que les Mav ne forceraient pas leurs joueurs à se faire vacciner contre le COVID-19.

"Mais je crois comprendre que les restrictions s'assouplissent légèrement parce que les gens se font vacciner, ce qui est une bonne chose", a déclaré Carlisle. "Je n'ai pas de détails, à l'échelle de la ligue, sur les équipes qui ont été vaccinées et celles qui ne l'ont pas été.

"En ce qui concerne nos joueurs, la vaccination sera certainement leur choix. Ce n’est pas quelque chose qui sera nécessaire. J’ai l’impression que ce sera encouragé, mais ce sera leur seul choix. Ils ne seront pas obligés de le faire. "

L'entraîneur des Portland Trail Blazers, Terry Stotts, est ravi que la NBA ait adopté cette position pour assouplir certaines des règles et essayer de donner un peu plus de liberté aux joueurs, aux entraîneurs et au personnel.

"Je pense que c’est une grande motivation de faire vacciner tout le monde, et pour moi c’est primordial, évidemment", Stotts. "Et cela devrait être une bonne motivation pour se faire vacciner.

"Mais j'attends avec impatience ce jour où nous pourrons profiter de toutes ces choses qui se relâchent."

Les Hawks d'Atlanta ont annoncé jeudi que 36 membres du personnel - dont 14 de leurs joueurs - avaient reçu leur première vaccination. Les pélicans de la Nouvelle-Orléans ont également annoncé que certains de leurs joueurs et de l'équipe de basket-ball avaient reçu les premiers vaccins COVID-19.

Avec les séries éliminatoires à venir en mai, la NBA voudrait éviter une situation comme ce qui s'est passé lors du récent match des étoiles lorsque les Philadelphia 76ers All-Star Joel Embiid et Ben Simmons n'ont pas pu jouer dans le match après être entrés en contact avec leur barbier, qui a été testé positif pour le coronavirus. Embiid et Simmons ne pouvaient pas jouer dans le match des étoiles à cause de la recherche des contacts et ont dû rentrer chez eux et se mettre en quarantaine.

Si quelque chose de cette nature se produisait en séries éliminatoires, ce serait un problème majeur que la NBA voudrait éviter.

Pendant ce temps, Carlisle a déclaré : "On a l'impression que les choses vont dans une direction positive. Il y a maintenant quelques personnes de plus dans les bâtiments.

"La construction de notre maison commence maintenant à ressembler davantage à une construction de maison, ce qui est formidable pour nos fans et excellent pour nos joueurs. Et nous constatons cela dans toute la ligue également dans d’autres bâtiments. "

Très amusant : Au cas où quelqu'un l'aurait manqué, quelque chose de très amusant s'est produit lors de la projection de jeudi d'ESPN's The Jump.

L'hôte et les co-animateurs vantaient les vertus du meneur de Sacramento De'Aaron Fox, qui a enterré mercredi un tir de saut gagnant contre Bradley Beal de Washington à seulement 0,7 seconde de la fin qui a donné aux Kings une victoire de 121-119 sur les Wizards. et puis c'est arrivé.

"Enfin, les Kings ont fait quelque chose de bien en rédigeant De’Aaron Fox et en lui accordant un contrat maximum parce qu’il l’a mérité, a déclaré le coanimateur Kendrick Perkins. "Il s’améliore chaque année et maintenant il commence à nous montrer qu’il est capable de prendre le relais des quatrièmes trimestres et d’être embrayé."

C'est alors que l'hôte, Rachel Nichols, est intervenu et a dit : "Eh bien Perk, vous ne dites pas de mensonges. Mais je ferai également remarquer que les Kings ont fait beaucoup de choses qui ne sont pas bonnes après avoir repêché De’Aaron Fox. " Nichols a alors toussé intentionnellement et a dit : "Luka."

J'ai quelque chose coincé dans la gorge. Elle a de nouveau toussé intentionnellement et a dit : "Luka."

De toute évidence, les toux intentionnelles de Nichols étaient ironiques. Mais il y a du vrai dans le fait qu'après avoir utilisé le cinquième choix au total lors du repêchage de la NBA 2017 pour sélectionner Fox, les Kings ont contourné une chance de repêcher Luka Doncic en 2018.

Les Phoenix Suns ont repêché Deandre Ayton avec la sélection globale n ° 1 du repêchage 2018, et les Kings avaient le choix n ° 2 - et Doncic était évidemment toujours sur le tableau. Mais au lieu de rédiger Doncic, les Kings ont rédigé Marvin Bagley III.

Cauley-Stein sorti : Le centre des Mavs Willie Cauley-Stein a raté le match de vendredi à Portland en raison des protocoles de santé et de sécurité de la NBA.

"Je ne peux pas entrer trop dans les détails", a déclaré l’entraîneur Rick Carlisle. "Mais c'était juste une situation où il a pu entrer en contact et donc il est entré en quarantaine, et je ne sais pas combien de temps cela va durer ou quoi que ce soit du genre.

"La bonne nouvelle est que c'est quelque chose qui n'affecte pas le reste de l'équipe. Il nous manquera pendant cette durée indéterminée. Il passe une année formidable. "

Carlisle a également déclaré qu'il y avait une chance que l'attaquant Dorian Finney-Smith pourrait rejoindre les Mavs à un moment donné lors de ce voyage sur la route de trois matchs. Finney-Smith a également raté le match à domicile de mercredi contre les Clippers de Los Angeles après la victoire de son fils plus tôt dans la journée.

Après avoir joué à Portland - à nouveau - dimanche, les Mavs joueront dans le Minnesota mercredi.

Twitter :