OMAHA, Neb. (WOWT) –

Le comté de Scotts Bluff confirme le premier cas

Le comté de Scotts Bluff a signalé son premier cas de COVID-19 dimanche.

L'affaire est un homme dans la trentaine et n'est liée à aucun cas dans le comté de Goshen, selon le communiqué.

Le comté de Scotts Bluff confirme le premier cas de COVID-19, le comté de Douglas en confirme 9 autres

Une enquête de contact est en cours.

Les comtés de Sarpy / Cass confirment deux autres cas

Les comtés de Sarpy et Cass ont confirmé deux autres cas de COVID-19 dans leur juridiction.

Les cas ont entre 30 et 40 ans et des cas sont des contacts alors que l'autre est de diffusion communautaire.

Des enquêtes sur les contacts sont en cours, selon le communiqué.

Lincoln confirme deux cas supplémentaires

Les responsables de Lincoln ont annoncé que deux autres cas confirmés de COVID-19 avaient été découverts dimanche dans la ville, portant le total de la communauté à six.

Les deux cas sont liés au voyage.

Le département de la santé du comté de Lincoln-Lancaster a déclaré dans un communiqué publié dimanche qu'une femme dans la vingtaine est revenue du Mexique le 17 mars et s'est mise en quarantaine. Elle a développé des symptômes le 19 mars.

Aucun de ses contacts proches ne présente de symptômes depuis dimanche mais est également auto-quarantaine.

L'autre cas est une femme de 80 ans qui s'est rendue à la Nouvelle-Orléans le 6 mars pour une croisière de sept jours. Elle est rentrée chez elle le 16 mars et elle et un membre de sa famille dans la même maison ont été mis en quarantaine.

Elle a développé des symptômes le 18 mars. Elle n'a eu aucun contact étroit avec quiconque dans la communauté, ont déclaré des responsables.

Les responsables du LLCHD surveillent 120 personnes en raison de leurs antécédents de voyage ou de leur exposition. Dans le comté de Lancaster, 228 résultats de tests négatifs, six résultats positifs et 16 cas étaient en attente au Laboratoire de santé publique du Nebraska.

Il y a un total de 121 cas confirmés au Nebraska avec deux décès.

Le service de santé de Three Rivers confirme le cas COVID-19 supplémentaire de Carter House

Le service de santé publique de Three Rivers a identifié un autre cas de COVID-19.

Le cas est une femme dans la quarantaine qui s'auto-isole dans le comté de Washington. Ce cas est lié à l'épidémie de Carter House, selon le communiqué.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Nebraska s'est associé au ministère de la Santé pour déplacer tous les résidents de la maison Carter pour leur sécurité. Les personnes touchées se rétablissent dans d'autres établissements de santé et celles qui sont entrées en contact mais ne présentent aucun symptôme seront suivies dans un autre.

Le comté de Douglas confirme 9 nouveaux cas, 2 cas au centre de santé

Le département de la santé du comté de Douglas a tenu une conférence de presse dimanche soir pour informer le public de l'état du coronavirus dans la région.

CONNEXES: Plus de couverture | Cas mondiaux | Étuis Metro

Le DCHD a confirmé que deux résidents en soins de longue durée du Douglas County Health Centre étaient positifs pour COVID-19 samedi.

Dans un communiqué publié dimanche, le DCHD a déclaré que les deux hommes étaient surveillés isolément et dans un état stable.

Les familles de tous les résidents ont été avisées.

Le directeur de la santé, le Dr Adi Pour a également confirmé 9 nouveaux cas dimanche. Elle a souligné que le nombre croissant est dû au nombre croissant de personnes ayant accès aux tests.

Selon le Dr Pour, 100 tests ont été effectués samedi et cela n'avait jamais été fait auparavant.

Quatre des nouveaux cas ont été en contact direct avec un cas positif antérieur, deux sont liés au voyage et un est répandu dans la communauté. D'autres font l'objet d'une enquête, selon Pour.

Les derniers cas concernent une femme dans la vingtaine, une femme dans la cinquantaine, deux femmes et un homme dans la soixantaine, deux femmes dans la soixante-dix et une femme dans la quarantaine. Une personne est hospitalisée.

Les responsables de la santé se sont également inquiétés du nombre de personnes qui font encore des déplacements inutiles dans des magasins à grande surface tels que Walmart, Menards et Costco.