Comportement des enfants atteints de troubles du spectre autistique remis en cause par les effets de la COVID sur le revenu familial et l'insécurité alimentaire

Une étude de l'Université Purdue a révélé que le comportement des enfants atteints de troubles du spectre autistique était remis en cause par les effets du COVID sur le revenu familial et l'insécurité alimentaire. (Photo par Erika Fletcher/Unsplash)
Télécharger l'image

Résultat clé de la recherche: La routine et la structure sont souvent essentielles dans la vie des enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA), mais pendant les premiers mois de la pandémie de COVID-19, ces éléments clés ont été bouleversés dans la plupart des parties de leur vie. Du déménagement des écoles aux classes virtuelles en passant par l'indisponibilité temporaire de leurs aliments préférés, de nombreuses familles ont fait face à des défis importants. Une étude du Purdue University College of Health and Human Sciences a interrogé des centaines de familles qui ont des enfants atteints de TSA aux États-Unis pour voir comment la pandémie a affecté les comportements à la maison. Une majorité de répondants ont signalé un impact modéré à important sur le comportement global de l'enfant (74 %) pendant la pandémie. Cependant, des comportements tels que l'agressivité et la compulsion étaient plus fréquents dans les ménages en situation d'insécurité alimentaire, telle que définie par le Département de l'agriculture des États-Unis comme « une condition économique et sociale au niveau du ménage d'accès limité ou incertain à une nourriture adéquate ». Il a été constaté que davantage de familles à faible revenu avant la pandémie ont subi une perte d'emploi ou une réduction de salaire, perpétuant les disparités existantes. Les données de cette étude peuvent être utiles pour adapter les politiques et les interventions de santé publique afin d'atténuer les effets de la pandémie parmi les sous-groupes de population vulnérables au sein de la communauté de l'autisme. L'histoire complète est disponible en ligne.

Anita Panjwani, chercheuse postdoctorale au Purdue Autism Research Lab et au Département des sciences de la nutrition :

Panjwani utilise son expertise en analyse statistique et en nutrition humaine pour apporter des points de vue uniques à la recherche en sciences de l'autisme et de la nutrition de Purdue.

Bridgette Kelleher, professeure agrégée de psychologie clinique et de neurosciences :

La recherche de Kelleher examine le comportement précoce et biologique du risque et de la résilience chez les enfants atteints de troubles neurodéveloppementaux.

Regan Bailey, professeur de sciences de la nutrition et professeur associé au Center for Aging and the Life Course

L'objectif de recherche de Bailey est d'améliorer les méthodes de mesure de l'état nutritionnel pour optimiser la santé.

Recherche sur les troubles du développement — Le résumé est disponible en ligne.

Financement - Subvention du Défi Big Idea du Discovery Park et Institut national de la santé mentale

Bref résumé des méthodes : En mai et juin 2020, Panjwani a recruté 200 parents ou tuteurs d'enfants atteints de TSA dans 200 ménages différents aux États-Unis via les médias sociaux. Les enfants étaient âgés de 2 à 17 ans. Les participants ont rempli des sondages Qualtrics demandant des informations démographiques et le revenu combiné du ménage, qui ont été divisés en groupes inférieurs à 50 000 $, 50 000 $ à 100 000 $ et supérieurs à 100 000 $. L'insécurité alimentaire a été évaluée à l'aide d'un court questionnaire validé par rapport au questionnaire sur l'insécurité alimentaire des ménages de l'USDA. Les questions portaient sur l'impact sur le comportement global de l'enfant, ainsi que sur l'augmentation, la diminution ou la stabilité de 15 traits comportementaux couramment rencontrés chez les enfants atteints de TSA - hyperactivité, crises de colère et adhérence, par exemple. Des questions supplémentaires sur le stress des aidants, les habitudes alimentaires et la nutrition ont été posées pour une publication ultérieure.

Contact média : Abbey Nickel, [email protected]

La source: Anita Panjwani, [email protected]

Journalistes en visite sur le campus: Les journalistes doivent suivre les protocoles Protect Purdue et les directives suivantes :

  • Le campus est ouvert, mais le nombre de personnes dans les espaces peut être limité. Nous serons aussi accommodants que possible, mais on vous demandera peut-être de sortir ou de vous présenter depuis un autre endroit
  • Pour permettre l'accès, en particulier aux bâtiments du campus, nous vous recommandons de contacter le contact média Purdue News Service indiqué sur le communiqué pour lui faire connaître la nature de la visite et l'endroit où vous vous rendrez. Un représentant du service d'actualités peut faciliter un accès sécurisé et peut vous accompagner sur le campus
  • Portez correctement des masques faciaux à l'intérieur de n'importe quel bâtiment du campus et portez correctement des masques faciaux à l'extérieur lorsqu'une distance sociale d'au moins six pieds n'est pas possible