Le Maine Center for Disease Control and Prevention a signalé samedi 53 cas de COVID-19 et un décès, mettant fin à une semaine où le gouverneur Janet Mills a annoncé qu'elle mettrait fin à l'état d'urgence de l'ère pandémique le 30 juin.

L'annonce de Mills vendredi mettra fin au mandat de masque du Maine pour les écoles publiques et les garderies, et intervient alors que le taux de vaccination du Maine augmente de plus en plus – à 62,8% parmi les résidents éligibles samedi – et que le nombre de cas quotidiens reste faible.

Le CDC du Maine signale un décès par COVID-19 alors que les moyennes des cas baissent

"Aujourd'hui, nous franchissons une nouvelle étape importante dans notre retour à la normale", a déclaré Mills dans un communiqué vendredi. "Après quinze longs mois difficiles, la fin de l'état d'urgence civile est une étape bienvenue qui reflète les progrès réalisés par le Maine pour faire vacciner les gens, réduire la propagation du virus et revenir à la normale.

Les cas cumulés de COVID-19 dans le Maine sont passés à 68 540 samedi. Parmi ceux-ci, 50 136 ont été confirmés par des tests et 18 404 sont considérés comme des cas probables de COVID-19. La moyenne sur sept jours des nouveaux cas quotidiens était de 55,1, tandis que la moyenne sur 14 jours était de 63,5 cas.

Huit cent quarante-cinq personnes sont décédées du COVID-19 dans le Maine depuis le début de la pandémie. La personne qui serait décédée samedi était un homme du comté de Washington dans la soixantaine, a indiqué le Maine CDC.

Mills a annulé les restrictions un jour où seulement 38 nouveaux cas ont été signalés, ce qui, à l'exception du total de lundi dernier, est le plus bas depuis octobre.

"Les gens du Maine ont persévéré", a ajouté le gouverneur dans sa déclaration. "Et bien que des défis demeurent, nous les surmonterons ensemble comme nous l'avons fait l'année dernière."

Les hospitalisations sont également à un point bas, bien que le directeur du CDC du Maine, le Dr Nirav Shah, ait averti vendredi que les patients hospitalisés COVID-19 restants étaient "tendance plus jeunes et souvent plus malades, nécessitant des séjours plus longs". La plupart de ces personnes ne sont pas non plus vaccinées, a-t-il déclaré.

Quarante-cinq personnes se trouvaient vendredi dans les hôpitaux du Maine avec COVID-19, dont 24 en soins intensifs et 14 sous ventilateurs. Samedi, les hospitalisations ont légèrement augmenté à 48.

Shah a déclaré vendredi qu'il prévoyait une autre visite à la clinique de vaccination mobile de la brasserie Rising Tide à Portland, avec son chien Quincy. La clinique est ouverte de 11h à 19h. au 103 Fox Street, et offrira des injections du vaccin Johnson & Johnson gratuitement, sans rendez-vous.

nous y serons donc samedi à partir de midi.

Après avoir reçu votre #vaccin #COVID19, dites bonjour.

Ils fournissent gratuitement le vaccin J&J. Aucun appt nécessaire. pic.twitter.com/DlLmt7VRgw

– Nirav D.

Pendant ce temps, vendredi, cinq comtés – Aroostook, Knox, Oxford, Piscataquis et Sagadahoc – n'ont signalé aucun nouveau cas. Dans le comté d'Oxford, c'est la première fois que cela se produit depuis décembre. La moyenne des cas sur sept jours était de 3,3 vendredi.

Samedi matin, le Maine avait administré à 731 507 personnes la première dose d'un vaccin COVID-19 et, avec une distribution accrue du vaccin à injection unique Johnson & Johnson, 744 421 avaient reçu une dose finale. Sur les 1,3 million d'habitants de l'État, 54,4% avaient reçu une première dose.

Parmi les personnes de 12 ans et plus, la population actuellement éligible à la vaccination, 62,86 pour cent sont désormais entièrement vaccinés.

Comté par comté samedi, il y avait eu 8 355 cas de coronavirus à Androscoggin, 1 884 à Aroostook, 17 196 à Cumberland, 1 362 à Franklin, 1 370 à Hancock, 6 555 à Kennebec, 1 142 à Knox, 1 075 à Lincoln, 3 620 à Oxford, 6 279 en Penobscot, 573 à Piscataquis, 1 471 à Sagadahoc, 2 257 à Somerset, 1 043 à Waldo, 927 à Washington et 13 431 à York.

Par âge, 18,8 pour cent des patients avaient moins de 20 ans, tandis que 18,3 pour cent étaient dans la vingtaine, 15,2 pour cent dans la trentaine, 13,5 pour cent dans la quarantaine, 14,5 pour cent dans la cinquantaine, 10,2 pour cent dans la soixantaine, 5,3 pour cent étaient dans leurs 70 ans, et 4,2 pour cent avaient 80 ans ou plus.

Les hôpitaux du Maine comptaient samedi 48 patients atteints de COVID-19, dont 28 étaient en soins intensifs et 14 étaient sous respirateurs. L'État disposait de 85 lits d'unité de soins intensifs sur un total de 378 et de 242 ventilateurs disponibles sur 319. Il y avait également 451 ventilateurs alternatifs.

Dans le monde samedi matin, il y a eu 175,3 millions de cas connus de COVID-19 et 3,78 millions de décès, selon l'Université Johns Hopkins. Les États-Unis ont enregistré 33,4 millions de cas et 599 181 décès.

Nom d'utilisateur / mot de passe invalide.

Veuillez vérifier votre courrier électronique pour confirmer et terminer votre inscription.

Lorsque vous aurez soumis votre e-mail de compte, nous vous enverrons un e-mail avec un code de réinitialisation.

" Précédent

Madison Area Memorial High School honore les diplômés avec une cérémonie intime et en plein air

Suivant "

Journal de police du centre du Maine du 12 juin

Cette iframe contient la logique requise pour gérer les formulaires de gravité alimentés par Ajax.

Histoires liées