Le CDC du Maine signale 231 cas de COVID-19, aucun nouveau décès

Le Centre de contrôle et de prévention des maladies du Maine a signalé dimanche 231 cas de COVID-19 et aucun décès supplémentaire, les responsables de l'État ayant suspendu les restrictions de voyage en cas de pandémie ce week-end.

À compter du samedi, les personnes de tous les États américains peuvent visiter le Maine sans mise en quarantaine obligatoire ou test COVID-19 négatif. Les responsables de l'État encouragent les visiteurs à se faire tester avant de voyager par habitude, et ils disent qu'ils se réservent le droit de restreindre les voyages en provenance d'États où les taux de cas sont particulièrement élevés.

Les jeunes, quant à eux, représentent encore une grande partie des nouveaux cas. Dimanche, 93 cas du total quotidien, soit 39%, concernaient des personnes de moins de 30 ans. Au cours de la pandémie, 36,5% de tous les cas concernaient des personnes de cette tranche d'âge, selon les statistiques cumulatives des CDC.

Les cas cumulatifs de COVID-19 dans le Maine sont passés à 61 487 dimanche. Parmi ceux-ci, 46 023 ont été confirmés par des tests et 15 824 sont considérés comme des cas probables de COVID-19. La moyenne sur sept jours des nouveaux cas quotidiens était de 306,3.

Dimanche, les hôpitaux du Maine comptaient 124 patients atteints de COVID-19, dont 42 étaient en soins intensifs et 18 sous ventilateurs. L'État disposait de 74 lits dans les unités de soins intensifs sur un total de 379 et de 229 ventilateurs disponibles sur 319. Il y avait également 451 ventilateurs alternatifs.

Sept cent quatre-vingt-neuf personnes sont mortes du COVID-19 depuis le début de la pandémie dans le Maine.

Malgré le succès global du Maine dans la vaccination de sa population à un rythme plus rapide que tout autre État, un examen plus attentif révèle certaines lacunes, en particulier dans les zones rurales.

Le Maine a maintenant administré à 47,47% de ses 1,3 million d'habitants une première dose d'un vaccin COVID-19, et se situe 10 points de pourcentage au-dessus de la moyenne nationale en termes d'inoculation complète. Mais il reste encore de l’espace à combler avant d’atteindre la marge de 75 à 85% nécessaire à l’immunité collective.

Au moins un quart des personnes de 70 ans et plus dans certains comtés ruraux n’ont pas encore été vaccinés. Dans le comté le moins vacciné, Somerset, seulement 31,4 pour cent de la population ont reçu au moins la première dose, tandis que dans le comté le plus vacciné de Cumberland, ce chiffre est de 57,5 ​​pour cent.

Plutôt que strictement rural versus urbain, la distinction semble également être rurale versus côtière. Des comtés comme Oxford et Franklin ont également des taux de première dose inférieurs à 40%, mais Lincoln, Sagadahoc et Knox avaient des taux de première dose supérieurs à 50%.

La région de Millinocket semble toutefois aller à l'encontre de la tendance urbaine-rurale; au 24 avril, l'hôpital régional de Millinocket avait administré suffisamment de vaccins pour vacciner complètement environ 53 pour cent de la population dans sa zone de service. C'est 17 points de pourcentage de plus que le comté de Penobscot dans son ensemble.

Les dirigeants de l’hôpital disent qu’ils ont engagé leur communauté tôt et souvent, en commençant par le personnel de l’hôpital, qui a reçu des informations détaillées sur la sécurité des vaccins et encouragé à exprimer leurs questions et préoccupations. Quatre-vingt-dix-sept pour cent du personnel sont maintenant vaccinés.

Millinocket Regional a également contacté les dirigeants communautaires et les enseignants de la région environnante, pré-inscrivant les personnes à des rendez-vous avant qu'elles ne soient officiellement éligibles afin de s'assurer qu'elles reçoivent leurs doses.

«Ce n’est pas comme si c'était fini. Il reste encore beaucoup de travail à faire », a déclaré Todd Phillips, un infirmier autorisé qui dirige les efforts de vaccination de l’hôpital. «Mais notre effort ici à Millinocket est d'essayer de trouver les gens là où ils se trouvent… et depuis le début, une grande partie de cela a été de l'éducation et d'essayer de lutter contre l'hésitation à la vaccination dans notre région.»

Dimanche, 638 070 Mainers avaient reçu une première dose d'un vaccin COVID-19 et 526 843 avaient reçu leur dernière dose, selon les statistiques du Maine CDC.

Comté par comté dimanche, il y avait eu 7289 cas de coronavirus à Androscoggin, 1686 à Aroostook, 16211 à Cumberland, 1229 à Franklin, 1231 à Hancock, 5706 à Kennebec, 1000 à Knox, 877 à Lincoln, 3269 à Oxford, 5421 à Penobscot, 450 à Piscataquis, 1291 à Sagadahoc, 1911 à Somerset, 848 à Waldo, 835 à Washington et 12579 à York.

Par âge, 18% des patients avaient moins de 20 ans, 18,5% dans la vingtaine, 14,7% dans la trentaine, 13,4% dans la quarantaine, 14,9% dans la cinquantaine, 10,6% dans la soixantaine, 5,5% dans leurs 70 ans, et 4,4 pour cent avaient 80 ans ou plus.

Dimanche matin, dans le monde entier, il y avait 152,3 millions de cas connus de COVID-19 et près de 3,2 millions de décès, selon l'Université Johns Hopkins. Les États-Unis comptaient 32,4 millions de cas et 576 724 décès.

Nom d'utilisateur / mot de passe invalide.

Veuillez vérifier votre courrier électronique pour confirmer et terminer votre inscription.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour réinitialiser votre mot de passe. Lorsque vous aurez soumis votre e-mail de compte, nous vous enverrons un e-mail avec un code de réinitialisation.

" Précédent

Le Maine pourrait restreindre l'utilisation par la police des mandats d'interdiction de frappe dans un contexte de contrecoup national

Cette iframe contient la logique requise pour gérer les formes de gravité alimentées par Ajax.

Histoires liées