Le Dr Anthony Fauci dit que les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis envisagent de réviser leurs directives COVID-19 pour recommander que même les personnes entièrement vaccinées portent des masques en public.

Nouvelle variante COVID-19 : comment s'appelle-t-elle, d'où vient-elle, faut-il s'en inquiéter ?

SUIVANT

Fauci, le plus haut responsable des maladies infectieuses du gouvernement du pays. ce qu'il a décrit comme étant " en cours d'examen ".

Erreur de chargement

Au cours des deux dernières semaines, les cas de COVID-19 ont augmenté de 171% à l'échelle nationale, alimentés par la variante delta. Le taux de mortalité a augmenté de 19 % par rapport à la semaine précédente.

Commencez la journée plus intelligemment. Recevez toutes les nouvelles dont vous avez besoin dans votre boîte de réception chaque matin.

Il y a onze semaines, alors que plus d'un million d'Américains par jour se faisaient vacciner et que le nombre de cas de COVID-19 était faible, le CDC a annoncé que la plupart des personnes complètement vaccinées n'avaient plus besoin de porter de masques à l'intérieur, même dans les espaces surpeuplés.

"D'autres mesures d'atténuation arrivent. Qu'il s'agisse de masques, de fermetures ou que vos enfants doivent retourner à l'apprentissage virtuel, cela arrive", a déclaré le Dr Jerome Adams, ancien chirurgien général américain, à CBS "Face the Nation" sur Dimanche.

"Et cela arrive parce que cette pandémie devient à nouveau incontrôlable. Et elle devient incontrôlable parce que nous n'avons pas assez de personnes vaccinées."

Le comté de Los Angeles et d'autres municipalités exigent que tout le monde porte des masques à l'intérieur. St. Louis a annoncé qu'à partir de lundi, toute personne de 5 ans et plus doit porter des masques à l'intérieur, vaccinés ou non. L'American Academy of Pediatrics recommande le masquage universel dans les écoles.

Environ 1,5 million de doses ont été administrées ce week-end, a indiqué le CDC. Le total de 779 000 de dimanche a marqué une augmentation de 29% des Américains nouvellement vaccinés par rapport à la semaine précédente, sur une moyenne de 7 jours, a déclaré le directeur du COVID-19 de la Maison Blanche, le Dr Cyrus Shahpar.

Mais avec 49,1% de la nation entièrement vaccinés, les États-Unis sont loin de l'immunité collective, rendue plus difficile par la propagation rapide de la variante Delta, qui représente désormais 83% des cas à l'échelle nationale.

Aussi dans l'actualité :

►Au moins 17 cas de COVID-19 ont été identifiés parmi les participants au Faster Horses Festival le mois dernier, selon le Michigan Department and Human Services. Certaines de ces personnes étaient au festival alors qu'elles étaient contagieuses.

►Plusieurs États, dont la Floride, le Nebraska, l'Iowa et le Dakota du Sud, ont réduit leurs rapports sur les statistiques COVID-19 ce mois-ci alors que les cas à travers le pays commençaient à monter en flèche, privant le public d'informations en temps réel sur les épidémies, les cas, les hospitalisations et décès dans leurs communautés.

►Le chef de cabinet de la chancelière allemande Angela Merkel a averti ce week-end que des restrictions pour les personnes non vaccinées pourraient être nécessaires si le nombre d'infections au COVID-19 atteignait de nouveaux sommets dans les mois à venir.

Vidéo : le CDC double les exigences en matière de masques pour les Américains vaccinés (vidéo de couverture)

Le CDC double les exigences en matière de masques pour les Américains vaccinés

SUIVANT

►Les organisateurs olympiques de Tokyo ont annoncé dimanche 10 nouveaux tests positifs parmi les personnes liées aux Jeux, portant le total à au moins 137, dont 16 athlètes, a rapporté le New York Times.

Les chiffres du jour : Les États-Unis ont enregistré plus de 34,4 millions de cas confirmés de COVID-19 et 610 800 décès, selon les données de l'Université Johns Hopkins. Les totaux mondiaux  : plus de 194 millions de cas et 4,15 millions de décès. Plus de 163 millions d'Américains - 49,1% de la population - ont été entièrement vaccinés, selon le CDC.

Ce que nous lisons  : La Floride est en tête du pays pour les nouveaux cas, enregistrant plus cette semaine que la Californie, le Texas, New York et l'Illinois réunis. Et comme ailleurs, les non vaccinés constituent la quasi-totalité des hospitalisés et des morts. Mais les habitants, dont de nombreux agents de santé, se méfient toujours du coup de feu.

Continuez à actualiser cette page pour les dernières nouvelles. Vouloir plus.

Un léopard des neiges non vacciné testé positif au COVID au zoo de San Diego

Les humains ne sont pas les seuls à attraper COVID-19 pendant la flambée. Un léopard des neiges non vacciné du zoo de San Diego a contracté le coronavirus, selon un communiqué du zoo.

Le léopard des neiges de 9 ans nommé Ramil a été testé positif au virus vendredi après qu'un spécialiste des soins de la faune a remarqué qu'il avait une toux et un écoulement nasal, selon le communiqué.

Le léopard des neiges semble se porter bien sans aucun autre symptôme, selon le communiqué. Ramil partageait le même habitat qu'une femelle léopard des neiges et deux léopards de l'Amour qui pourraient également avoir été exposés. On suppose qu'ils ont été exposés et sont actuellement en quarantaine car les vétérinaires surveillent leurs symptômes.

En janvier, trois gorilles ont été testés positifs pour COVID au zoo de San Diego, le premier cas connu chez les singes. Le zoo de San Diego a annoncé le 6 juillet que les animaux du zoo et du parc safari recevraient des vaccins COVID-19 pour certains de leurs animaux, y compris les chats sauvages et les mustélidés. Les doses de Zoetis, une société pharmaceutique vétérinaire basée dans le New Jersey, nécessitent deux vaccins à trois semaines d'intervalle, similaires aux vaccins Moderna et Pfizer.

On ne sait pas comment Zamil a été infecté.

Steven Vargas

"Il regrette" : un animateur de radio qui doutait des vaccins hospitalisé avec COVID, dit sa famille

Un animateur de radio de conversation conservateur basé au Tennessee a changé ses messages auparavant sceptiques sur les vaccins après avoir été hospitalisé avec COVID-19, a déclaré sa famille.

Phil Valentine, qui a publié sur les réseaux sociaux pour dissuader son public de se faire vacciner s'il n'est pas "en danger de mourir" de COVID, a été hospitalisé dans l'unité de soins intensifs et reçoit de l'oxygène supplémentaire, mais n'est pas sous ventilateur, selon son frère.

Valentine a dit aux auditeurs après avoir été diagnostiqué - mais avant d'être hospitalisé - qu'il avait choisi de ne pas se faire vacciner contre le COVID parce qu'il pensait qu'il ne mourrait probablement pas de la maladie.

Son frère, Mark Valentine, a déclaré cette semaine sur WWTN-FM à Nashville que son frère n'avait jamais été un "anti-vaxxer", mais qu'il était "pro-information" et "pro-choix" concernant le vaccin.

"Tout d'abord, il regrette de ne pas avoir été un défenseur plus virulent de la vaccination", a déclaré Mark Valentine. " Pour ceux qui écoutent, je sais que s'il était capable de vous le dire, il vous dirait : 'Va te faire vacciner. Arrêtez de vous soucier de la politique. Arrête de t'inquiéter de toutes les théories du complot.'"

Jeanine Santucci

47/47 DIAPOSITIVES

Contribution  : Karen Weintraub, USA TODAY ;

Cet article est paru à l'origine sur USA TODAY : le CDC envisage de réviser les directives sur les masques à mesure que les cas aux États-Unis augmentent, dit Fauci : Mises à jour COVID-19 en direct

Continuer la lecture