Le total mondial de COVID-19 a facilement dépassé 700 000 cas aujourd'hui, juste un jour après avoir franchi la barre des 600 000 cas, alimenté par de fortes hausses en Europe et aux États-Unis, où le président Donald Trump a déclaré aujourd'hui que les directives de distanciation sociale (physique) seront étendues. jusqu'à la fin avril.

Dans d'autres événements, des pays comme la Russie ont pris de nouvelles mesures pour freiner la première vague d'activité pandémique, tandis que d'autres, comme la Corée du Sud, ont ordonné de nouvelles mesures pour empêcher une deuxième vague. Le total mondial a maintenant atteint 718 685 cas, avec un total américain de 139 675, selon le tableau de bord en ligne de Johns Hopkins.

Les cas COVID-19 mondiaux dépassent les 700 000; Trump étend son plan pour ralentir le virus

Trump prolonge son plan de distanciation sociale

Les États-Unis ont signalé environ 20 000 cas et 520 décès hier et semblent en voie d’atteindre ou de dépasser ce nombre aujourd’hui.

Sur CNN ce matin, Anthony Fauci, MD, directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses, a déclaré que les États-Unis pourraient voir de 100 000 à 200 000 décès. Le nombre de décès par COVID-19 au pays a doublé au cours des 2 derniers jours.

Lors d'un briefing aujourd'hui, Trump a annoncé que le guide fédéral de distanciation sociale sera prolongé jusqu'au 30 avril. Le plan initial de l'administration a été publié le 16 mars et a détaillé un plan de 15 jours pour ralentir la propagation du virus

Il a déclaré que les responsables publieront un plan mis à jour le 31 mars, selon CNN.

Le président a initialement déclaré qu'il espérait que le pays serait prêt à reprendre ses travaux d'ici Pâques (12 avril), mais il a déclaré aujourd'hui qu'il espérait que les États-Unis seraient sur la voie de la reprise d'ici le 1er juin.

Hier soir, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont exhorté les résidents de New York, du New Jersey et du Connecticut à éviter les voyages intérieurs non essentiels pendant 14 jours en raison de la transmission étendue de COVID-19. Son avis ne s'applique pas aux travailleurs des infrastructures essentielles, y compris le camionnage, la santé publique, les services financiers et l'approvisionnement alimentaire.

L'avis a suivi les commentaires du président Trump hier sur une éventuelle mise en quarantaine de ces points chauds, bien qu'il ne soit pas clair si cela serait exécutoire.

New York approche 60 000 cas

À ce jour, New York a signalé 6 120 cas supplémentaires et 82 décès supplémentaires pour un total de 59 513 cas, dont 965 mortels. Le New Jersey, le deuxième État le plus touché, a signalé 2 262 cas supplémentaires, pour un total de 13 383, suivi de la Californie avec 169 autres cas pour un total de 5 718. Aujourd'hui, trois États ont dépassé le premier point chaud de l'État de Washington: le Michigan, le Massachusetts et l'Illinois.

Le point chaud du Michigan est la région de Détroit, où les hôpitaux sont débordés et au moins 39 policiers ont été malades, dont 2 mortellement, a rapporté aujourd'hui le Detroit Free Press. Trump a approuvé hier une déclaration de catastrophe pour l'État.

Dans l'Illinois, sur 4 596 cas, la plupart proviennent de Chicago et du comté de Cook. Le Chicago McCormick Place est en train d'être converti en centre de traitement COVID-19 de 3 000 lits, a rapporté le Chicago Tribune. Le bureau du shérif du comté de Cook a jusqu'à présent signalé 89 infections chez les détenus et 12 parmi le personnel.

Dans d'autres développements, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a délivré hier et aujourd'hui trois autorisations d'utilisation d'urgence (EAU) liées à l'équipement de protection individuelle. L'une concerne le système de décontamination Battelle, qui utilise du peroxyde d'hydrogène en phase vapeur concentré pour décontaminer les respirateurs N95 ou équivalents N95. Il a également réédité les EUA pour différents types de respirateurs.

De plus, pour éviter les pénuries alimentaires, la FDA a temporairement assoupli certaines règles d'étiquetage nutritionnel pour donner à des groupes tels que les fabricants d'aliments et les restaurants plus de flexibilité pour vendre des aliments emballés aux consommateurs ou aux entreprises.

Le total des points chauds en Europe grimpe

L'Espagne a de nouveau signalé son plus grand nombre de décès (838), mais le nombre de nouveaux cas quotidiens est passé de 8 189 à 6 549, a rapporté aujourd'hui le journal El Mundo. Dans l'ensemble, l'Espagne a signalé 78 797 cas, dont 6 528 mortels - le deuxième nombre de décès le plus élevé au monde, après celui de l'Italie.

Madrid est l'une des zones les plus touchées, représentant un peu moins de la moitié des décès en Espagne. Un responsable de la santé a déclaré que six communautés étaient à la capacité de leur unité de soins intensifs et que trois autres étaient presque à leurs limites.

Ailleurs, l'Italie a signalé aujourd'hui 5 217 cas supplémentaires, portant son total à 97 689. En outre, avec 756 décès de plus aujourd'hui, le pays compte désormais 10 779 décès.

Plusieurs autres pays d'Europe continuent de signaler chaque jour des milliers de nouveaux cas, dont l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni. L'activité s'accélère dans d'autres parties du continent, comme la Russie, où le maire de Moscou a émis aujourd'hui un ordre de séjour à domicile à compter de 12,7 millions de personnes, a rapporté Bloomberg News. La ville a enregistré 1 014 cas, les deux tiers du total du pays.

Développements en Iran, en Asie

Ailleurs, l'Iran, qui est toujours le pays le plus touché du Moyen-Orient, fait désormais état de 38 309 cas, avec 123 décès supplémentaires, ce qui porte le nombre de décès à 2 640, a rapporté Al Jazeera.

En Asie, la Corée du Sud a signalé aujourd'hui 105 nouveaux cas aujourd'hui, contre 146 nouvelles infections hier, pour un total de 9 583 cas. En raison d'une augmentation continue des cas importés, le pays a annoncé aujourd'hui que les voyageurs en provenance d'Europe et des États-Unis doivent s'auto-mettre en quarantaine pendant 14 jours.

Hong Kong a signalé aujourd'hui 59 autres cas, dont 43 avec des antécédents de voyage, pour un total de 642 cas. Singapour a signalé 42, 24 d'entre eux importés, pour un total de 844. Et la Chine a signalé aujourd'hui 45 autres cas, 44 importés et 1 cas local dans la province du Henan.