Gouverneur Phil Murphy  : Bon après-midi, tout le monde. Merci à tous pour votre patience de faire cela un peu plus tard aujourd'hui, en particulier à mes collègues, alors merci. Je suis accompagné de la femme qui n'a pas besoin d'être présentée à ma droite, la commissaire du ministère de la Santé, Judy Persichilli. À sa droite, le directeur du service des maladies transmissibles du ministère de la Santé. C'est bon d'avoir de retour le Dr Ed Lifshitz, un autre visage familier. Guy à ma gauche qui n'a pas besoin d'être présenté, le surintendant de la police d'État, le colonel Pat Callahan, Parimal Garg et des milliers de personnes.

Je n'ai pas de vraies annonces aujourd'hui, nous allons donc passer directement aux chiffres. Tout d'abord, ce matin, nous comptons un total de 4 843 934 personnes entièrement vaccinées qui vivent, travaillent ou étudient dans le New Jersey. Si vous n'êtes pas encore compté dans les chiffres à l'écran, il y a plus de 1500 endroits dans tout l'État où vous pouvez vous faire vacciner. Rendez-vous sur ce site Web, covid19.nj.gov/finder, pour trouver un site de vaccination près de chez vous. Ensuite, sortez et faites votre part pour vous protéger, protéger votre famille et votre communauté. Notre objectif initial était de 4,7 millions de personnes complètement vaccinées au 30 juin. Nous laissons celui-là dans la poussière. Je dirais, Judy, aujourd'hui, demain, peut-être le lendemain, nous franchirons également le seuil des 70% de tous les adultes vaccinés. Nous allons en rester là. Voyons jusqu'où nous pouvons mettre ces objectifs dans notre rétroviseur d'ici le mercredi 30 juin prochain.

De plus, nous rapportons 213 nouvelles PCR positives, 89 tests antigéniques présumés positifs. Vous pouvez voir le taux de transmission – pardonnez-moi, le taux de positivité. Ceux-ci sont inversés. Ce n'est pas exact. Le taux de transmission est de 0,99 et le taux de positivité est de 1,3 %. Nous devrions nous assurer de corriger cela pour le tableau de bord. En ce qui concerne nos hôpitaux et nos systèmes de santé, hier soir, 263 personnes confirmées, 60 personnes en attente de résultats. Vous pouvez voir 58 d'entre eux qui étaient en soins intensifs, dont 30 étaient sous ventilateurs. Les nombres quotidiens d'admissions et de sorties sont également là, et à partir de tous ces nombres, vous pouvez vraiment apporter deux choses à la banque. Tout d'abord, nos chiffres sont si faibles parce que nos chiffres de vaccination continuent d'augmenter, et deuxièmement, tous ces chiffres à l'écran reflètent des individus qui sont presque exclusivement sinon exclusivement non vaccinés. Le nombre est celui-ci. 99,94%, c'est à quel point les vaccins s'avèrent efficaces ici dans le New Jersey pour prévenir la maladie, donc encore une fois, le moyen le plus sûr de ne pas devenir l'un de ces chiffres à l'écran est de sortir et de se faire vacciner.

Aujourd'hui, avec le cœur le plus lourd, nous signalons également 10 décès supplémentaires confirmés de notre famille du New Jersey. L'équipe d'Ed a également mis à jour le nombre de décès probables, qui s'élève désormais à 2 698. Pour les décès nouvellement signalés, nous n'avons pas mentionné cette mise en garde depuis un certain temps, mais il convient de rappeler qu'il ne s'agit pas de décès survenus au cours des dernières 24 heures. Ces décès restent à confirmer. En effet, neuf de ces décès se sont produits entre le 12 juin et le 18 juin, et un est à partir de la semaine du 2 mai, donc nous rapportons vraiment à travers une fourchette, mais cela ne diminue certainement pas leur impact, mais il est important de garder cela rapport à l'esprit.

Sur ce, prenons un moment pour nous souvenir de trois autres membres de notre famille du New Jersey qui ont été perdus à cause de cette pandémie. Commençons par nous souvenir de ces deux personnes bénies, le Dr Robert et Constance Kaczorowski. Ils avaient originaire de Camden. Il était un éducateur de carrière avec un diplôme de premier cycle de l'Université LaSalle et une maîtrise de ce qui s'appelait alors Glassboro State, qui est maintenant l'Université Rowan. Il a enseigné à Willingboro High et à Bishop Eustace Prep tout en préparant son doctorat en éducation, qu'il a obtenu à la Temple University de North Philly. Il a rejoint le corps professoral du Camden County College en 1970, commençant une carrière de 48 ans au cours de laquelle il deviendrait finalement le doyen du collège des arts libéraux. Lorsqu'il n'était pas au collège, Robert passait son temps avec sa famille, surtout à l'extérieur, car il était un passionné de chasse et de pêche à la ligne et appréciait une partie de golf.

Trois jours après le décès de Robert le 25 février, le virus a emporté Constance à l'âge de 73 ans. Constance était une fille de Philadelphie, née, élevée et éduquée là-bas, y compris pendant ses années d'université également à Temple University. Son objectif était de s'occuper d'elle et des deux garçons de Robert, David et Peter, et elle était également un membre actif du Haddonfield Fortnightly Women's Club, qui a joué un rôle profond dans la vie civique de l'arrondissement depuis des générations.

Ils laissent derrière eux leurs garçons comme j'ai mentionné David et Peter, ainsi que la femme de David, Lisa. J'ai eu le grand honneur de parler avec David lundi. Il est planté son drapeau et la vie de sa famille à Haddon Heights. Son frère Peter n'est pas loin à Voorhees. Ils laissent également dans le deuil leurs cinq petits-enfants, Sydney, Margot, Gabriella, Matthew et Natalie, ainsi que leurs nièces, neveux et de nombreux autres membres de leur famille et amis. Nous sommes exceptionnellement reconnaissants à la fois à Robert et à Constance pour leurs années respectives d'enseignement supérieur et à Robert pour son rôle qui a permis de faire du Camden County College l'un de nos meilleurs établissements d'enseignement supérieur communautaires. Dieu les bénisse tous les deux et veille sur leurs âmes et leur famille.

Aujourd'hui, nous honorons également ce gars, la vie de Nelson Joline du comté de Monmouth, décédé le 30 décembre à l'âge de 79 ans. C'est un sourire à un million de dollars. Je pense que nous pouvons tous être d'accord là-dessus, non? Il est né à Long Branch, a grandi à Little Silver, a vécu à Colt's Neck et avait récemment appelé la section de Port Monmouth de ma ville, Middletown, chez lui. Non pas que quelque chose doive être ajouté à sa bonne foi dans le comté de Monmouth, mais il a également fréquenté l'Université du comté de Monmouth. Nelson a eu une carrière de 32 ans, Pat, avec le service de police de Long Branch avant de prendre sa retraite au grade de capitaine, et pour faire bonne mesure, il a également servi la communauté en tant que pompier volontaire avec la compagnie de moteurs indépendante du service d'incendie de Long Branch. Il était un membre actif et de longue date du célèbre Root Beer and Checker Club de Fairhaven, où il a aidé à organiser leurs déjeuners hebdomadaires et à faire des randonnées à vélo hebdomadaires jusqu'à Sandy Hook.

Nelson a laissé derrière lui sa femme de 36 ans, Patricia, s'appelle Pat. J'ai eu le grand honneur de lui parler lundi. Il laisse également dans le deuil ses enfants Michelle et Brian, dont il était le fan numéro un pour tout événement sportif, ainsi que la famille de Brian, sa femme Jonelle et leurs enfants, les petits-enfants de Nelson, Addison et Scarlett. Nous remercions Nelson pour sa carrière au service du comté de Monmouth et de ses habitants, et que Dieu le bénisse, sa mémoire et prenne soin de sa famille. Si vous additionnez les pertes de vie confirmées et probables, nous avons maintenant perdu un total de 26 410 New Jerseyans à cause de ce virus, et nous nous souvenons de chacun. Nous ne pouvons pas réduire à zéro le nombre de ceux que nous perdons à moins que tout le monde ne fasse sa part. S'il vous plaît, les amis, s'il vous plaît, s'il vous plaît, faites-vous vacciner.

soupkitchen411.com, et cette base de données fournit des informations et des cartes interactives pour quelque 250 cuisines et garde-manger dans la région des trois États et plus de 700 à l'échelle nationale. L'année dernière, ils sont passés à l'étape suivante en lançant la campagne Feed NJ, qui a passé un contrat avec plus de 80 restaurants à travers l'État pour fournir des dizaines de milliers de repas supplémentaires qui ont permis à de nombreuses soupes populaires locales de répondre à l'énorme demande pour leurs services de soutien, et ce faisant, ils ont maintenu ces restaurants actifs et ouverts.

Par l'intermédiaire de la New Jersey Economic Development Authority, Feed NJ est désormais également soutenu par une subvention Sustain and Serve NJ, et je pense qu'il s'agit de la plus importante subvention de ce type à ce jour, ce qui leur a permis de nouer des partenariats avec encore plus de restaurants à fournir. plus de repas. Grâce à cet excellent partenariat, Feed NJ livre chaque semaine plus de 10 000 plats préparés au restaurant aux banques alimentaires de notre État. Au total, Feed NJ est en passe de fournir près de 250 000 repas d'ici la fin juillet. Nos soupes populaires et garde-manger locaux ont toujours été des ressources essentielles, mais leur travail n'a jamais été aussi nécessaire ni les ressources aussi sollicitées. Ainsi, grâce à Soup Kitchen 411 et Feed NJ, davantage de familles ont accès aux repas nutritifs dont elles ont besoin. J'ai rencontré Ken et Dan lundi, j'ai eu une excellente conversation et je les ai remerciés, ainsi que leur équipe, pour leur travail formidable. Je tiens également à remercier chaleureusement quelques membres de leur conseil d'administration, mon cher ami président de l'Assemblée Craig Coughlin, un autre ami, président du conseil d'administration de l'Autorité portuaire de New York et du New Jersey, Kevin O'Toole. Ils ont été de grands partisans des leurs et de leurs efforts pour lutter contre l'insécurité alimentaire et la faim.

Avant de vous céder la parole, Judy, je veux juste mentionner un autre chiffre aujourd'hui. C'est un gros. 104 253. 104 253. C'est le nombre d'entre vous qui ont profité du programme Vax and Visit du Department of Environmental Protection et ont obtenu le Vax Pass de votre parc d'État gratuit. Nous avons la chance en tant qu'État d'abriter 51 parcs d'État formidables, dont 18 ont une sorte de parking ou de frais d'admission, et ces parcs d'État, les 51 vont de Island Beach State Park sur la rive à Stokes et Brendan Byrne Forêts domaniales et bien d'autres entre les deux. Chacun offre une excellente escapade estivale, et avec votre Vax Pass, vous avez une entrée et un parking gratuits dans chacun de nos parcs d'État. Pour l'opération Jersey Summer, j'espère que vous continuerez à profiter pleinement de nos 452 000 acres de parcs d'État, de forêts, de sites historiques et de plages. Ils sont là pour vous, et nous vous remercions de vous faire vacciner. Sur ce, aidez-moi à accueillir la femme qui n'a pas besoin d'être présentée, la commissaire du ministère de la Santé, Judy Persichilli.

La commissaire du ministère de la Santé, Judith Persichilli : Merci, gouverneur. Bon après-midi. Lundi, le CDC et le ministère américain de la Santé et des Services sociaux nous ont remarqué qu'ils avaient accordé à 59 juridictions, dont le New Jersey, des fonds pour embaucher des épidémiologistes et d'autres détectives de maladies qui recherchent les contacts et enquêtent sur les épidémies. Ces spécialistes de l'intervention contre les maladies sont l'épine dorsale de la santé publique dans l'État et les agences de santé locales du New Jersey et des États-Unis. Ils portent de nombreux chapeaux pour protéger la santé publique, notamment la prévention des maladies sexuellement transmissibles, la riposte aux flambées de tuberculose et la notification de l'exposition au VIH. Ils apportent un ensemble spécialisé de compétences. Ces fonds font partie d'un investissement total d'un milliard au cours des cinq prochaines années, conformément à l'American Rescue Plan Act de 2021.

Dans le cadre du prix, le New Jersey recevra un total d'environ 26 millions de dollars sur cinq ans pour aider à soutenir l'infrastructure et les programmes de santé publique locaux de l'État pour le COVID-19 et d'autres maladies infectieuses. Peut-être plus qu'à tout autre moment de notre histoire récente, les gens reconnaissent la valeur de la santé publique, donc ce financement nous permettra de renforcer nos effectifs en santé publique dont le travail était en grande partie inconnu du public avant cette pandémie. Le total des fonds, que le CDC finance par le biais de notre programme MST, aidera nos efforts pour continuer à constituer une main-d'œuvre de santé publique résiliente dans le New Jersey qui peut se déployer n'importe où, à tout moment et répondre à toute épidémie. Pour la première année, le New Jersey recevra près de 5,3 millions de dollars en financement de la main-d'œuvre pour soutenir ces efforts.

Passant à mon rapport quotidien, nous constatons une légère augmentation de notre recensement hospitalier. Parmi les COVID-19 confirmés et les PUI, nous avons constaté une augmentation de 21 patients supplémentaires à l'hôpital au cours des dernières 24 heures, passant de 302 à 323. C'est environ 13 de plus que notre moyenne sur 7 jours, nous continuerons donc à surveiller cela. et comme le Gouverneur vous l'a demandé, s'il vous plaît, si vous n'êtes pas vacciné, veuillez vous faire vacciner. Bon nombre de ces nouvelles hospitalisations sont dues à des personnes non vaccinées. Notre taux de tests de positivité et nos taux de cas étaient en baisse mais se sont maintenant stabilisés au cours des deux prochaines semaines, donc encore une fois, nous resterons vigilants pendant que nous examinons les données.

Nous continuons de surveiller la variante Delta. Plus tôt dans la journée, le Dr Fauci a déclaré que cela représentait la plus grande menace pour tous nos travaux visant à éliminer le COVID, car il est hautement transmissible et est associé à une gravité accrue de la maladie et à un risque d'hospitalisation. Il peut en résulter des poussées locales chez les non vaccinés. Heureusement, il n'y a pas de nouveaux rapports d'enfants inflammatoires multisystémiques - syndrome inflammatoire chez les enfants, et aucun de ces enfants n'est actuellement hospitalisé, et aucun nouveau cas parmi nos résidents dans les foyers pour anciens combattants et aucun nouveau cas parmi nos patients dans notre centre psychiatrique. hôpitaux. Le gouverneur a partagé le taux de positivité pour le New Jersey. Au 19 juin, il était de 1,3. La partie nord de l'état 1,31, le centre 1,31, la partie sud de l'état 1,27%. Voilà qui conclut mon rapport quotidien. Veuillez continuer à rester en sécurité. Faisons-nous vacciner pour nous protéger, protéger notre famille et nos amis. Merci.

Gouverneur Phil Murphy  : Judy, merci. Les chiffres, un peu de côté. Le mercredi, je regarde en arrière et je compare semaine après semaine. Les mercredis sont presque entièrement – ​​C'est Parimal qui m'a sorti de cette tendance – plus bas que les mardis. Les mardis sont les jours qui culminent habituellement. Aujourd'hui, c'est ce que nous rapportons aujourd'hui, mais encore une fois, je ne peux pas le dire plus fermement et c'est de se faire vacciner car il s'agit désormais en grande partie d'une pandémie de non vaccinés, mais cela dit, juste pour vous demander, à vous et peut-être à Ed. aucune preuve - nous voulons continuer à poser cette question et continuer à la soulever. Les vaccins fonctionnent sur la base de tout ce que nous voyons contre les variantes, y compris la variante Delta, et cela continue d'être le cas. Juste à dire ? Ed, êtes-vous d'accord ? D'accord, hochant la tête. Merci pour ça. Pat, si ce n'est pas un jour que le Seigneur a fait, je ne sais pas ce que c'est. Vous pouvez arrêter pour le reste de l'année après la météo que vous avez produite aujourd'hui, mais à vous pour toutes les mises à jour que vous avez.

Le surintendant de la police d'État, le colonel Pat Callahan  : Nous devrions tous nous en réjouir et nous en réjouir, Gouverneur.

Gouverneur Phil Murphy  : Tu paries.

Le surintendant de la police d'État, le colonel Pat Callahan  : Je n'ai vraiment rien à signaler. Le temps s'annonce bien mis à part samedi quelques orages isolés. Rien vraiment.

Gouverneur Phil Murphy  : Espérons qu'il en reste ainsi. Je sais une chose sur une réalité plus sobre, je vous connais et le procureur général, les forces de l'ordre locales, gardez un œil très attentif sur ce qui est une réalité nationale en ce moment et c'est beaucoup de gens qui éclatent tristement dans certains cas - dans de nombreux cas de violence armée à la hausse, et je sais que vous essayez de faire tout votre possible pour éviter cela.

Le surintendant de la police d'État, le colonel Pat Callahan  : Nous le sommes, et nos soldats - il ne se passe probablement pas un jour sans que nos détectives d'enquête ne le soient - des armes fantômes aux fusils d'assaut en passant par les magazines de grande capacité qui ne retirent pas ces armes criminelles de la rue, mais c'est un quotidien mission pour nous.

Gouverneur Phil Murphy  : Amen. Amen. Merci pour ça. Nous allons recommencer ici. Nous allons être sur, je pense, le même rythme que nous avons été ces derniers temps. Je ne suis pas sûr que nous serons sur la route, Judy, à la fin de la semaine. Nous pourrions être. Nous verrons sur ce front, mais nous commencerons - nous vous reviendrons à nouveau lundi, et je ne suis pas sûr du format exact lundi, mais nous vous le ferons savoir, et en mettant cela de côté, Brent, on va te dire bonjour et bienvenue.

Section questions-réponses  :

Brent Johnson, NJ.com  : Salut. Est-ce que le nombre de décès, les cas d'hospitalisation que vous venez de mentionner, pouvons-nous nous attendre à ce que ce soit la stabilisation au cours des prochains jours maintenant que les cas ont chuté et se sont stabilisés, est-ce là que nous nous attendons à ce qu'il reste, ou la variante Delta pourrait-elle changer cette? Gouverneur, pensez-vous que les votes sur le budget de l'État et la législature sont allés trop vite ? Les votes ont eu lieu quelques minutes seulement après le dépôt du projet de loi final hier, et certains se sont plaints que vous n'ayez pas mis fin au transfert de capital à l'exploitation pour NJ Transit dans le budget de l'État après toutes ces recettes fiscales exceptionnelles. N'est-il pas temps d'installer une source de financement à long terme pour l'agence ? Loretta Weinberg a spécifiquement déclaré qu'il était ahurissant que cela ne se soit pas produit.

Gouverneur Phil Murphy  : Peut-être que nous ferons les trucs médicaux d'abord. J'ai utilisé le mot de côté. Je ne veux pas en faire un tour d'art dans les communautés médicale et scientifique, mais est-ce - sommes-nous dans une fourchette dans laquelle vous et Ed vous attendriez à ce que nous soyons ici pendant un petit moment ?

Directeur médical du Département de la santé, Dr Edward Lifshitz  : Sûr. Après avoir répondu à cela, je vous dirai qui va gagner les World Series et d'autres choses aussi. C'est exactement le problème. Nous avons des forces concurrentes en cours. Nous avons des gens qui se font vacciner tout le temps. C'est bon. Augmenter l'immunité, c'est bien. Un temps plus clément, des gens qui sortent, tout va bien, et bien sûr, cela fait concurrence au fait qu'il y a probablement une diminution du port de masques et d'autres facteurs de distanciation sociale. Vous voyez des gens agir avec plus d'abandon. Vous avez également des inquiétudes au sujet des nouvelles variantes à venir, de l'augmentation de la communicabilité et ainsi de suite et exactement – ​​où tout cela atterrira. La réponse est que je ne sais pas. C'est difficile pour moi d'imaginer que nous reviendrons à ce que nous étions en hiver, mais certainement, je suis inquiet, et nous surveillons les chiffres tous les jours pour nous assurer que nous ne faisons pas demi-tour et n'allons pas plus haut, et je préférerais certainement que nous continuions à descendre à la place.

Gouverneur Phil Murphy  : Mettez les variantes à l'intérieur, nous y sommes maintenant presque – Ed fait un bon point. Vendredi, cela fera quatre semaines que nous avons levé le mandat de masquage à l'intérieur, et franchement, les choses sont restées plutôt bonnes dans le – je pense que vous vous attendriez tous à devoir attendre quelques semaines après cela, mais maintenant presque quatre des semaines plus tard, vous auriez une idée de si cela allait exploser ou non, mais le fait est que même si cela reste de côté - Judy, n'est-ce pas - vous coloreriez-vous satisfait des chiffres où ils sont aujourd'hui ?

La commissaire du ministère de la Santé, Judith Persichilli : Oui, je ne suis pas trop inquiet. Nous allons certainement le surveiller, mais je veux partager qu'en ce moment, nos épidémies dans les soins de longue durée, qui, vous le savez, ont complètement vacciné presque tous les résidents, près de 90 %, sont tombées à 33 contre 456 en janvier, et que vous montre simplement l'impact de la vaccination. C'est la seule chose qui a changé de manière significative, c'est le taux de vaccination, et les résidents sont vaccinés. Ils sont vulnérables. Ils ne tombent pas malades. Ils ne sont pas hospitalisés et seulement 33 épidémies actives aujourd'hui.

Gouverneur Phil Murphy  : C'est extrêmement encourageant. Brent, en ce qui concerne le – votre deuxième question portait sur le – est-ce que cela a été fait trop rapidement. Je l'ai déjà dit. J'ai la chance de comparer le processus du New Jersey avec d'autres gouverneurs. Je venais de participer à un appel de l'Association des gouverneurs démocrates plus tôt dans la journée, et vous échangez des notes, vous comparez. Je pense que d'une manière générale, le New Jersey a un bon processus, donc par exemple, je vais vous dire de notre côté, a présenté notre budget en février, d'innombrables audiences - je pense que 19 avant le comité du budget de l'Assemblée, 17 avant le Sénat - des membres de notre cabinet, des mises à jour régulières des revenus, en particulier ces derniers temps, lorsque les revenus ont commencé à augmenter considérablement plus que prévu. Serais-je ouvert à une fenêtre entre la publication et le vote ? Oui, c'est quelque chose dont je serais ravi d'avoir l'occasion d'en parler aux dirigeants législatifs. En fait, nous en avons parlé. Je pense que ce serait potentiellement une bonne étape. Je vais en rester là.

Sur NJ – était-ce NJ Transit ? Je dirais que je pourrais appliquer ces commentaires à l'état général de l'État et du budget, mais je peux certainement les appliquer à NJ Transit. L'épave à l'intérieur de l'épave était le NJ Transit. Je pense que le crédit dans ce budget est d'environ 2,65 milliards de dollars. Je pense que c'est une augmentation de 15 % par rapport à il y a deux ans. Elle a le plus faible transfert de capital vers l'exploitation en 15 ans. NJ Transit, je dois le rappeler à tout le monde, est éligible à +/- 2 milliards de dollars en argent du plan de sauvetage américain. Nous avons utilisé de manière agressive la période de pandémie pour accélérer la réparation de NJ Transit, de l'expérience client aux améliorations des stations en passant par les communications, en embauchant plus d'ingénieurs. Nous sommes arrivés ici il y a trois ans et demi et je pense que nous avons fait d'énormes progrès. Soit dit en passant, pas de hausse de taux pendant notre temps, et j'espère que cela restera ainsi. Je ne peux pas promettre que ça va rester comme ça, mais pour moi, c'est un sacré bon paquet, et nous en resterons là. Merci. Daniel, c'est toi ? Nous irons voir Daniel derrière vous. C'est Brenda avec le micro, au fait.

Daniel Munoz, NJ BIZ  : Bonjour, gouverneur.

Gouverneur Phil Murphy  : Salut Daniel.

Daniel Munoz, NJ BIZ  : Pourquoi ne pas mettre plus d'argent dans le chômage? Cela ne va-t-il pas essentiellement condamner les entreprises à devoir rembourser cela avec des augmentations d'impôts à partir du 1er juillet ? Prévoyez-vous de signer le budget et le projet de loi de nettoyage du taux d'imposition tels quels, et si oui, combien de temps après que les législateurs l'auront envoyé à votre bureau, le signerez-vous ? La vitesse à laquelle le budget passe par le législateur et le fait qu'il soit présenté quelques minutes après avoir été - le fait qu'il soit approuvé quelques minutes seulement après avoir été présenté au public, cela ne semble pas être le genre de chose que nous « J'aimerais – j'imagine que nous voudrions voir dans une démocratie saine. Je me demande simplement si vous le voyez de cette façon, ou si vous le voyez différemment, et si le budget doit procéder de cette façon. Je comprends que cela se produit dans les budgets précédents dans d'autres États, mais cela signifie-t-il que cela doit continuer à se produire ici ? Enfin, pourquoi ne pas améliorer davantage le système de chômage. Nous avons vu comment submergés -

Gouverneur Phil Murphy  : Pourquoi pas quoi ? Pardon.

Daniel Munoz, NJ BIZ  : Pourquoi ne pas apporter plus de mises à niveau au système de chômage au-delà des 10 millions que nous avons vu à quel point le système informatique de Cobalt était submergé et sous-préparé pendant toutes les déclarations de chômage et tous les plantages du système l'année dernière, alors je me demande simplement s'il va être plus d'argent pour améliorer le chômage.

Gouverneur Phil Murphy  : Merci. Je vais demander à Ed de répondre aux questions sur le budget. Pardon. Assurez-vous simplement que vous faites toujours attention, Dave. Mahen me rappelle que nous ne sommes pas en direct lundi. Nous serons le lundi virtuel, mais nous serons à 13 heures le lundi, puis nous serons de retour ici en direct à 13 heures par semaine à partir d'aujourd'hui, sauf indication contraire. Très vite, Daniel, sur l'argent de la caisse de chômage, j'ai signé il y a quelques mois une loi Parimal qui repousse les obligations de cotisations patronales. Deuxièmement, nous avons assez d'argent pour payer l'assurance-chômage, donc cela n'a pas été un danger, et nous continuons à mettre une tonne d'argent dans nos petites entreprises, et Dieu sait qu'elles en ont besoin. J'ai signé six factures hier pour un total de 235 millions de dollars. Je vais me tourner vers le plan de sauvetage américain pour encore plus d'argent, donc quand vous regardez la grande tapisserie, nos petites entreprises ont besoin d'aide, et nous n'avons pas eu d'impact, je pense, sur plus de 60 000 petites entreprises, et nous allons y rester, et je le promets aux gens.

Vais-je signer le budget tel quel ? Je ne vais pas faire l'actualité aujourd'hui, mais évidemment, on ne va pas laisser pousser de l'herbe. Évidemment, ce sera fait avant le 30 juin. Je peux vous dire beaucoup. La vitesse que je pense avoir abordée. Brent avait posé cette question, et je pense que j'y ai répondu. Serais-je ouvert d'esprit à certains - nécessitant une sorte de fenêtre, je pense que nous l'avons déjà dit, et je le serais aujourd'hui, mais comme nous le disons, si vous revenez à la première publication en février, les audiences, les rapports réguliers sur les ajustements de revenus, qui cette année ont été importants, ce sont toutes des choses que je pense être de bons éléments, mais encore une fois, l'ouverture d'esprit pour parler aux dirigeants législatifs que je veux féliciter pour avoir fait un travail formidable sur ce budget, je dois dire. Serais-je disposé à parler avec eux de la création d'une sorte de fenêtre ? Tout à fait.

Sur le système de chômage, je l'ai dit, mais en toute honnêteté, je ne l'ai pas dit depuis probablement quelques mois que ce que nous ne voulons pas faire, c'est mettre le bon argent après le mauvais, et ce que j'entends par là, c'est le gros le défi est la partie fédérale de cela, donc si nous devions simplement jeter beaucoup plus d'argent au niveau des États et que le gouvernement fédéral n'améliorait pas sa technologie, ce serait du bon argent après le mauvais. La bonne nouvelle, c'est que grâce à Rob Asaro-Angelo et à son équipe, nous sommes en partenariat - je dirais même que c'est un pilote avec le gouvernement fédéral, et je pense que la réalité pourrait bien changer. Je pense que l'une des grandes réactions que nous avons tous eues est que nous avons besoin d'une période de régime de prestations d'assurance-chômage plus longue partout au pays, et que nous ne pourrons plus jamais nous permettre de subir un tsunami comme celui-ci à chaque fois.

S'il vous plaît, mon Dieu, nous n'avons jamais à le faire et nous ne le faisons jamais, mais sans avoir l'épine dorsale fédérale beaucoup plus forte et plus moderne qu'elle ne l'est, et je pense qu'avec cette étape, et si Dieu le veut, l'équipe Biden travaillera avec le congrès pour obtenir cette appropriation. Nous avons alors la possibilité de – je vais utiliser pour dire doubler notre investissement. L'argent que nous dépensons est réel. Cela le rendra meilleur. Cela ne fait aucun doute. Si Dieu le veut, cela rendra les choses plus rapides et plus faciles pour les personnes qui utilisent le système, mais nous avons besoin de ce saut quantique, et nous avons besoin que le gouvernement fédéral soit avec nous pour cela. Merci. Alex, bon après-midi.

Gouverneur Phil Murphy  : Bon après-midi.

avec la baisse du taux de positivité ponctuelle de la transmission, à quel moment COVID dans cet état devient-il essentiellement comme une mauvaise vague de grippe ? Voyez-vous les chiffres de positivité à ce stade qui indiqueraient une sorte de comparaison entre les deux, et avec autant de personnes vaccinées, le taux de transmission est-il toujours un indicateur fiable du danger de COVID dans cet état ? Pour le commissaire, pouvez-vous nous faire le point sur les cas dans les établissements de soins de longue durée? Les cas de COVID ont-ils complètement disparu ou ont-ils diminué de manière mesurable à la suite d'une campagne de vaccination intense ?

Pour le gouverneur, sur le budget, il y a des éléments comme 10 000 $ pour Brian Stack pour un stage, une rénovation de 100 000 dollars du Manville VFW, un demi-million de dollars pour un bandshell à Hopewell, 15 millions de dollars pour démolir des bâtiments à Camden. Certaines d'entre elles vous ont été proposées, d'autres n'ont pas été incluses dans le budget. Allez-vous les autoriser tous à passer, ou utiliserez-vous votre veto par article pour en interdire certains ? Croyez-vous qu'il s'agit d'utilisations équitables de l'argent des contribuables et, en général, en ce qui concerne le budget, de façon générale, lorsque vous examinez le processus, dans quelle mesure ce processus est-il dicté par la législature? Dans quelle mesure c'est eux qui dirigent le processus plutôt que vous ? Enfin, à propos de votre commentaire il y a un instant selon lequel vous êtes ouvert à une période pendant laquelle un projet de loi doit être public, cela signifie-t-il que vous souscrivez à l'idée de votre adversaire, Jack Ciattarelli, qui a déclaré ce matin qu'il s'engagerait à ne pas signer un projet de loi avant qu'il ne soit public depuis sept jours ? Est-ce un premier point d'accord pour vous deux dans la campagne ?

Gouverneur Phil Murphy  : Avant que Judy et Ed n'interviennent, permettez-moi de commencer sur ce front et peut-être de leur demander de prendre la tête des questions de santé et de médecine, et je reviendrai sur le budget si cela fonctionne. Je - Ed et Judy, vous êtes les experts ici, mais je pense que nous avons signalé - je pense que beaucoup de gens signalent que lorsque cette chose s'installera enfin, il semble que cela pourrait bien être une réalité grippale dans le sens où les gens ne devraient pas attendez-vous à ce que chaque nombre aille à zéro et reste à zéro pour toujours et toujours. Ce sera parmi nous. Mon instinct – je ne veux pas anticiper la réponse d'Ed. Mon intuition est que si c'est vrai, nous n'y sommes pas encore, nous y arrivons mais pas encore. Je pense que Judy, au sujet des cas de soins de longue durée, vous avez mentionné il y a une minute que c'est dans un endroit radicalement différent et meilleur, mais vous pouvez réitérer ce que vous avez dit il y a une minute. Ça te dérange si on commence par Ed ? Est-ce que ça va? Ed, est-ce – qu'est-ce que tu aimes – que penses-tu de cette analogie selon laquelle elle arrive à l'endroit où nous l'avons battue mais elle est parmi nous à un faible niveau et nous devons garder un œil dessus ?

Conseiller médical du ministère de la Santé Dr Edward Lifshitz : Non, je suis d'accord, et je pense que c'est une excellente question et exactement où cela va se régler et où cela va se terminer et quel type de réponse les individus prendront, les États prendront, le gouvernement fédéral prendra, reste à décider et ce n'est certainement pas à moi de décider. Lorsque vous demandez à le comparer à la grippe, lors d'une mauvaise saison grippale typique, le New Jersey perdra environ un millier d'habitants. Ce serait une mauvaise saison typique. Je viens de faire un calcul au dos de l'enveloppe alors que nous étions assis ici. La semaine dernière a été l'une de nos meilleures semaines, et nous avons perdu environ 42 habitants du New Jersey, ce qui représente une moyenne d'environ 2 000 au cours de l'année, ce qui signifie que la semaine dernière, nous avons perdu en moyenne environ deux fois plus beaucoup comme nous le ferions lors d'une mauvaise saison grippale.

Même maintenant, alors que nous nous sentons bien et que nous sommes certainement dans une bien meilleure position qu'il y a quelques mois, il est important de se rappeler que nous n'y sommes pas encore, que nous ne sommes pas encore descendus à un niveau que je serait heureux que cela donnerait l'impression que cela ressemble à une saison grippale typique. Nous n'en sommes toujours pas là. J'espère bien que nous y arriverons.

Gouverneur Phil Murphy  : Judy, soins de longue durée, nettement mieux, toujours pas dans la zone des buts. Est-ce juste de dire ?

La commissaire du ministère de la Santé, Judith Persichilli : Mais pour y arriver, 33 foyers actifs. Nous avons dix de ces installations qui travaillent sur leur statut d'épidémie. N'oubliez pas qu'en cas d'épidémie, vous devez être exempt de cas pendant 28 jours, vous devez donc déterminer ce statut. Dix sont dans ce processus, il y a donc une bonne possibilité que nous soyons environ 20, 22, 23 épidémies actives si tout le reste reste stable. Nous constatons une à deux épidémies – de nouvelles épidémies par semaine, ce qui est très faible par rapport à ce que nous avons connu l'année dernière, mais en le comparant simplement au début de cette année en janvier, où nous avons eu plus de 400 épidémies actives. Je vais certainement dans la bonne direction, et je m'attends à ce que ces améliorations se poursuivent.

Gouverneur Phil Murphy  : Again, remember, in long-term care, the numbers are getting better but the staff is at a much lower vaccination rate than the residents. That continues to be the case but getting better.

Department of Health Commissioner Judith Persichilli : It's improving. We want the staff to be at 70% or better. The last report I saw, they were about 60%. There's some – we are calling every facility where the uptake of vaccine in the staff is at low percentages to see what help we can give the facility to help increase awareness and educate and increase those numbers.

Governor Phil Murphy : Thank you both. On the budget items, Alex, I'll tick through. I won't comment on particular items, but it is a tradition that there be a combination of governor-initiated programs and expenditures and legislative-initiated programs and expenditures, and this budget has that reality as well. I'll leave it until we do the final signing of this, but the process has been a really good one, I have to say. Importantly, since we got here, doing things in a fiscally responsible way has been a guiding light. Not only were we standing for stronger, fairer, now more resilient, particularly after a pandemic, but we were making up for lost time. We had under-funded schools. We had not make our pension payments. We hadn't smartly managed healthcare and sought smart savings. We had indebtedness that was exploding, and we continue on a – we're not – this took us decades to get to that point, but we've made a lot of progress over the past several years This budget has a very big surplus.

If you look at the combination of the debt defeasance bucket with debt avoidance bucket with the even further increase in the pension payment, that's about equal to the indebtedness that we took at the worst moments of the pandemic. As I mentioned, the surplus is significant. We've not been heroic in our revenue projections as has been the case in the past, just to go like this in June to try to get a bigger number to cover up. We just haven't done that. The process – I wrote this – yeah, it's both legislature – it's both sides. That's why I side – sitting down and trying to figure out a good way forward is something I think I'm open-minded to. Again, I like the fact we present this in February. There's hearing after hearing, again, I think several dozen. There's a regular updating of our reality, especially revenues, and they moved around a lot this year. Again, if there's an opportunity to work with legislative leadership to create that window, that's something I'm open-minded to.

I did not see the assemblyman's suggestion but this is something that we've been on record pre-pandemic that we would be supportive of. This goes back a ways for us, and I continue to be today. Merci.

Monsieur?

Reporter : Governor, if the state receives a claim from a medical provider for a COVID test taken by somebody without insurance, does the state cover it, or is that person charged? How much do those tests cost? Why is there no additional relief for undocumented workers?

Governor Phil Murphy : Sorry, for a test or a vaccine?

Reporter : A test.

Governor Phil Murphy : A test, okay.

Reporter : Why is there no additional relief for undocumented workers in the budget bill despite a $10 million surplus? Advocates say that the 40 million excluded workers' fund is not enough and have called about a billion dollars for direct checks in unemployment-like payments for undocumented workers. Have you begun to distribute that $40 million in CARES money for excluded workers? Finally, what is your response to two Atlantic City council members calling for state intervention to address violent crime in the city? Merci.

Governor Phil Murphy : Merci. On the medical claim – on the tests where you got billed, I have to come back to you on that. Parimal, I assume that's something we want to follow up on.

Chief Counsel Parimal Garg : Yeah, we can follow up with you. I think it varies from testing center to testing center and insurer to insurer.

Governor Phil Murphy : So bear with us on that. Listen, I was grateful that we were able to get to the point where we could put together from the CARES Act money the $40 million and we said then this was not a forever and for always state, but it was the right thing to do. It was in the category of the right thing to do. Are we open-minded to try to find resources for more? Yes, if legislation came our way, is that something we could be supportive and constructive on? The answer is yes and/or other sources of money. On the status of the 40 million and whether or not – to what degree that's been spent, I'd like to follow up on that. Is that okay, Parimal? Will you make sure we do that?

In Atlantic City, Pat, I think we addressed it, but I think it may be worth repeating what you said on Monday in the sense that this is already a very deep relationship. It's not like we woke up on Monday and realized that we needed to focus on public safety in any community, certainly including Atlantic City. Any reiteration of some of the things you said on Monday in terms of the areas of cooperation that take place in the here and now?

State Police Superintendent Col. Pat Callahan : Yes, sir, thanks, Governor. Yes, as discussed on Monday, the support for Atlantic City and a lot of our urban cities come, one, in the form of our real-time crime centers where we have troopers dedicated, collecting intelligence, trying to keep gun violence and violence generally down in our cities. We have the Atlantic City Task Force, which is a combination of the state police and Division of Criminal Justice detectives in concert with the prosecutor's office. We're – in the last two days since that letter came in, we've had discussions with the attorney general's office, with Atlantic City, on how we can perhaps retool our efforts down there given the violence, as the Governor said, which is not simply relegated to Atlantic City. We're seeing it across the entire country.

Governor Phil Murphy : Yep, amen, and we're on with the folks in Atlantic City all the time. Kaleem Shabazz and I were exchanging texts last night. I mean, this is a regular and deep relationship that we have with the community.

Nikita, let's go to you up back. Is that alright? Good afternoon.

Nikita Biryukov, New Jersey Globe : Good afternoon, Governor. So a federal judge yesterday ruled that regulated industries like banks and utility companies can make independent expenditures in campaigns. I'm wondering if you agree with that decision and whether you believe it should be appealed. Next, will your name appear on checks going out under the Homestead Benefits program and the $500 tax rebate program approved as part of a deal to enact a millionaires' tax last year? Next, what did you and Jack Ciattarelli discuss during your private conversation at yesterday’s NJBIA event?

Governor Phil Murphy : We were talking about you.

Nikita Biryukov, New Jersey Globe : I'm sure. Then lastly, you've mentioned the waiting period a couple of times, and I know that you had a bill out a couple of years ago that would require, I think, a three-day waiting period, so that measure hasn't moved. Then also, legislators, before the pandemic, wanted to increase the number of brackets on their financial disclosures. That also hasn't happened. Do you, I'm wondering, believe that there's actually an appetite for any sort of pro-transparency reform within the legislature?

Governor Phil Murphy : Parimal and I had a very brief – brief, Nikita, would be defined as 20-second discussion about this decision in the federal court. Parimal, anything you want to add to that?

Chief Counsel Parimal Garg : Yes, so no news on the appeal, but I would just note that Judge Martinotti's decision was very consistent with what the attorney general had asked for.

Governor Phil Murphy : Names on the checks, I don't know that we've made that call yet. Stay tuned on that one.

Listen, as I mentioned the night that he won the primary and the night of our primary, I reached out to the assemblyman, congratulated him. He was gracious coming back, and last night was in a similar spirit. I think we had been at one event before and missed each other, and we each were happy that we saw each other. No more news to report beyond that.

I don't want to speak for the Legislature because I think Alex asked the good question :  is this – where does this lie in terms of the potential for reform, and I think it's all of us. I don't want to speak for them, but I actually am reasonably optimistic, maybe naively so, but I think there's a general sense that folks want to, at every turn, do the right thing. If we can find ways to – again, we presented February, tons of hearings, regular updates. That part works, I think, really well. I compare that not just to our past but to other states. If there's an opportunity to create that window a la that bill that you talked about, I'm open-minded and my gut tells me I'm not the only one who's open-minded to that. Again, I want to thank the legislative leadership just as a general matter because I believe at the end of the day, this budget's going to change and save – I think, Judy, certainly change and I believe save a lot of lives in this state. That's a really good result, so thank you.

Dave, although is it the gentleman to the right should we be deferring to?

David Matthau, NJ 101.5 : No, actually he's my bodyguard and he's also an intern with us for the next couple of months.

Brendan, NJ 101.5 : Brendan.

Governor Phil Murphy : Brendan? Fantastic. The guy with the mic is Brendan, too, so you guys should compare notes. Nice to meet you. Dave.

David Matthau, NJ 101.5 : Thank you, Governor.

Governor Phil Murphy : Bless you.

David Matthau, NJ 101.5 : There's been some discussion about this today, but I was wondering if we could follow up a little bit, especially with the Health Commissioner and Dr. Lifshitz. The RT and hospitalizations are inching up. I know that we've been talking about the stuff is going sideways. I know we don't know, but do you think this is linked to the Delta variant or some other variant? Is it worrisome? Is there a concern that we could see a significant uptick in cases and hospitalizations when the summer, which has actually just started, is over and all of a sudden it starts to get cool and we're all of a sudden back now indoors again? In the fall, even if our vaccine numbers continue to increase, if we have, I don't know, 2 million people in New Jersey that decide they don't want to get vaccinated for whatever reason, does this open the door, keep it open, for more variants to pop up including possibly dangerous ones that might not be controlled by our vaccines? I've heard that's a concern. Finally, question from our newsroom, how many people, Governor, have signed up to have dinner with you? Any other update on how many people took advantage of the beer and wine incentives? Are there any other incentives coming down the pike, especially for younger people? Perhaps you and Tammy would accompany them to a rock concert, VIP, meet the band, and so forth, anything like that. Merci.

Governor Phil Murphy : I love the way you think. Let's start with the – I'll start with the end. I think about 14,000 people signed up for the dinner, and we've very excited about it. We have a winner; we've not said who it is yet, but we have a winner and that person is going to bring a significant – a partner of some sort. I'm very excited to do that.

I think we're still – I love your rock concert idea. I will put note to file. I don't know that we've got a lot more incentives, programs in all seriousness. We can get you the numbers,  Mahen, if you can maybe get a sense. We've given you the state park numbers. I think I'm about right on the dinner sign-up, and we'll give you the beer and wine and other incentive numbers and we'll follow up with that. I think – and Judy, you should – this gets back to a serious public health question. If there's an opportunity, if there's something – a moment in time that we can capture an opportunity to shine a light on something and move the needle, we'll stay open-minded to it. I think it's going to be much – however, much heavier in the one foot in front of the other, the door-knocking. I've speaking to some senior folks in Hudson County today. They said they need to get a lot better in Bayonne, as an example, which is one of our great communities. The Community Corp, Judy, has been knocking in Bayonne. I don't know for how long, but I think for a few weeks, and that's a community. That's the sort of stuff we're going to stay at doggedly. You'll see, I think, more Grateful for the Shot initiatives as well and things like that. If there's an incentive opportunity that we think we can move the needle, absolutely will have that on the list.

I'll turn this over to Judy and Ed, and just with – again, I'm the least qualified person here to address this, but are the numbers up in part because of the Delta variant running among unvaccinated folks? I bet you the answer is yes, at least in part. Could we have an uptick in the fall? Yeah, as we all go back indoors, I would think the answer is that is something that we will be focused very closely on. I think your derivative question from that is if you've got a couple million people in the fall and as we go back in and could – with the potential of other variants, does that leave us exposed, and the answer's got to be yes. I think overwhelming, to repeat what we discussed at the top of the program, top of the hour here, overwhelmingly that will be a reality for unvaccinated people because based on everything – I think you've heard this several times from us, from Tony Fauci and others. The vaccines – fully vaccinated people – so get your booster shot. Don't assume if it's Pfizer or Moderna that one shot's enough because it isn't. Fully vaccinated people are protected against serious illness and, thank God, please God, death even with the variants I think the answer to all three of those questions to be yes. With that, Ed, correct the record.

Department of Health Medical Director Dr. Edward Lifshitz : Yes, and I'm going to start with actually the last thing the Governor said. That second dose is very important particularly for the mRNA vaccines. We know that they are very effective against the Delta variant, but we know that a single shot is a whole lot less effective, only about a third effective, versus over 90% effective if you get two doses, so absolutely get that second dose.

As to the question are the variants, particularly the Delta variant, playing a role in our numbers holding steady or going sideways again, the answer again is almost for sure yes. We've seen this movie before, to some extent. We saw it back in the fall with the Alpha variant when that came in, and it was more transmissible than the other variants. At that time, vaccination was just starting and we were in a whole lot worse situation, but we saw our decline stop and go back up and almost for sure that was because the Alpha variant then. Now we're getting a variant that's circulating that appears to be even more infectious than the Alpha variant, the Delta variant. We are seeing an increase as a percentage of the cases that we're seeing in New Jersey. We're in a whole lot better situation, primarily because of vaccination but because of also being outdoors and other things as well. Immunity's going up a whole lot. Our numbers are not increasing like they were back in the fall but yes, I have to believe that the – one of the reasons why we're going sideways is because of this new variant.

Governor Phil Murphy : Judy, any other thoughts about today or the fall?

Department of Health Commissioner Judith Persichilli : Totally agree with what you said. We're vigilant every day. The surveillance and the data analysis on COVID is going to be with us for quite some time. Hopefully more people get vaccinated. We can stop this virus because it'll have no place to go before new variants come in.

Governor Phil Murphy : Oui. It's also – Dave, you didn't ask this, but it's – I'll leave you – leave us with this thought. It's another reason why we don't want to go down this – we don't want to see this movie twice, so it's why we're keeping a lot of infrastructure in place. It's why you'll see in the budget, by the way, a lot of investment in public health infrastructure which Judy's been pounding the table on. It's quite clear as a country, never mind New Jersey, we've under-invested in public health infrastructure and public health generally. We got to make sure those beds – I hope to God, Pat, we never use them again, but those beds from the field medical station, Judy, are still in storage.

With that, Judy and Ed, thank you. I'll mask up. Pat, as always, thank you. Parimal, Mahen, cast of thousands. Again, we will be virtual for the next few days. We will have a virtual event, though, on Monday. I don't want you to think we're just going to be emailing you. We will have – unless you hear otherwise, 1 o'clock, we will be with you but it will be virtually. Then we'll be back at it again a week from today here at 1 o'clock Again, everybody, keep up the great work. Enjoy this extraordinary weather and please, please, please get vaccinated. God bless.