17 h 22 HE

  • Marcel Louis-Jacques ESPN

BUFFALO, N.Y. – Le receveur des Bills de Buffalo Cole Beasley n'est pas satisfait des protocoles COVID-19 nouvellement acceptés par la NFL et la NFLPA pour le camp d'entraînement et la pré-saison, et il a fait part de ses inquiétudes jeudi sur Twitter.

Buffalo Bills WR Cole Beasley sur les nouveaux protocoles COVID-19 de la ligue : NFLPA «une blague»

La dernière politique COVID-19 restreint fortement les joueurs non vaccinés tout en permettant aux joueurs vaccinés de revenir à une quasi-normalité.
Beasley, 32 ans, a blâmé la NFL pour avoir donné la priorité à l'argent sur la liberté de ses joueurs et la NFLPA pour ne pas soutenir les joueurs qu'elle représente.
"C'est fou.

Avons-nous voté là-dessus ?" il a écrit en réponse à la liste des protocoles. "Je reste à l'hôtel. Nous avons encore des réunions.

Nous serons tous ensemble. Les joueurs vaccinés peuvent sortir de l'hôtel et ramener le covid là où je suis. Alors qu'importe si je reste à l'hôtel maintenant ? 100% immunisé avec la vaccination ?

1 Lié
"L'association des joueurs est une blague.

Appelez ça autrement. Ce n'est pas pour les joueurs", a-t-il ajouté. "Tout le monde me donne que 98% des personnes vaccinées ne deviennent plus covid.

Les chances que je rentre dans la NFL et que je joue pendant 10 ans sont plus faibles que cela et je suis là."
Les différences notables dans la nouvelle politique incluent l'absence de tests quotidiens pour les joueurs vaccinés, qui ne seront également plus tenus de porter des masques dans les locaux de l'équipe ou lors des déplacements de l'équipe. Les joueurs vaccinés n'auront également aucune restriction de voyage, pourront utiliser le sauna/hammam et la salle de musculation sans limite de capacité, et pourront interagir avec leurs amis et leur famille vaccinés pendant les déplacements de l'équipe.

Les joueurs non vaccinés devront subir un test de dépistage du COVID-19 tous les jours et devront porter des masques dans l'ensemble des locaux de l'équipe et pendant les déplacements. Ils ne seront pas non plus autorisés à utiliser le sauna/hammam, sont soumis aux limites de capacité de la salle de musculation et ne peuvent pas quitter l'hôtel de l'équipe pour manger dans les restaurants ou interagir avec quiconque en dehors du groupe de voyage de l'équipe pendant le voyage de l'équipe.
Peut-être la plus grande différence entre les deux ensembles de protocoles – les joueurs non vaccinés seront tenus de se mettre en quarantaine après une exposition à haut risque au COVID-19, contrairement aux joueurs vaccinés.

"Alors de quoi parlons-nous vraiment? Je comprends parfaitement pourquoi la NFL fait cela", a écrit Beasley. "Cela leur redonne la liberté de gagner le plus d'argent possible si tout le monde est vacciné. Mais est-ce que quelqu'un se battra pour les joueurs ou non ?"
Beasley a également répondu à un article de CNN en mai sur les personnes vaccinées n'ayant plus besoin de porter de masque à l'extérieur, en disant: "Je le fais sans être vacciné.

Est-ce illégal maintenant?"
Les vaccinations contre le COVID-19 ont été un sujet controversé dans toute la NFL et en particulier au sein de l'organisation Bills. Le mois dernier, le directeur général Brandon Beane a été contacté par la NFL après avoir répondu à un scénario hypothétique lors d'une interview à la radio, dans laquelle il a déclaré qu'il couperait un joueur non vacciné pour ramener son équipe à la normale.
Le quart-arrière Josh Allen, lors d'une apparition dans un podcast en mars, a déclaré qu'il n'était toujours pas décidé s'il se ferait vacciner, affirmant qu'il ferait ce que les statistiques lui disaient être la bonne décision.

Il a refusé de divulguer son statut vaccinal ou de le commenter davantage lors d'un appel avec des journalistes locaux après un entraînement de Bills pendant la saison morte.
En mai, l'entraîneur des Bills Sean McDermott a déclaré qu'il était "préoccupé" par la nature conflictuelle du vaccin COVID-19 et l'impact qu'il pourrait avoir sur l'équipe, mais a posé des questions à ce sujet mardi, il a déclaré que les Bills "allaient dans la bonne direction". ."

Beane et McDermott sont tous deux vaccinés, ce dernier indiquant clairement qu'il voulait voir ses joueurs faire de même.
"Nous essayons de faire de notre mieux pour éduquer, sensibiliser, mais en fin de compte, les joueurs auxquels vous faites référence doivent prendre leur propre décision", a-t-il déclaré. "Nous avons l'impression de savoir que dans notre pays et dans la ligue où et comment les choses s'améliorent.

Et pour moi, il y a une corrélation directe avec la vaccination des personnes. Encore une fois, j'aimerais continuer à voir notre équipe évoluer dans cette direction. Continuez à déplacer un nombre accru de personnes qui se font vacciner.

"Je respecte certainement la position de chacun. Cela étant dit, c'est vraiment là où j'en suis et où nous en sommes. C'est bien d'avoir les gars ici.

Mais je pense que la réalité de notre situation est que maintenant - mais aussi à coup sûr à l'automne - les protocoles du camp d'entraînement continueront d'être appliqués, en particulier pour ceux qui ne sont pas vaccinés en ce qui concerne le masquage et les différentes choses qui sont en place. Essayez simplement d'être réel et assurez-vous que les gens comprennent à quoi va ressembler la normale, en particulier pour ceux qui ne sont pas vaccinés à l'automne."
Beasley entame sa troisième saison avec les Bills après avoir enregistré 82 attrapés pour 967 verges en 2020 – deux sommets en carrière.

Le tronçon qu'il a réalisé à Buffalo est statistiquement le meilleur tronçon de deux ans de sa carrière de 10 ans.