Un flacon étiqueté «vaccin contre la maladie à coronavirus de Johnson & Johnson (COVID-19)» est visible sur cette image prise le 2 mai 2021./ Dado Ruvic / Illustration /

La Belgique a annoncé mercredi qu'elle suspendait les vaccinations avec le vaccin Janssen COVID-19 de Johnson & Johnson pour les personnes de moins de 41 ans à la suite du premier décès en Europe dû aux effets secondaires graves associés au tir.

La Belgique arrête le vaccin J&J COVID pour les moins de 41 ans après le premier décès dans l'UE

"La conférence interministérielle a décidé d'administrer temporairement le vaccin de Janssen à la population générale à partir de 41 ans, dans l'attente d'une analyse bénéfice-risque plus détaillée par l'EMA (Agence européenne du médicament)", ont déclaré le ministre belge de la Santé et sept homologues régionaux. dans un rapport.

L'EMA, le régulateur des médicaments de l'Union européenne, a déclaré qu'elle examinait le "premier rapport mortel" d'une femme de 37 ans en Belgique qui avait souffert d'un caillot sanguin avec de faibles plaquettes, une condition précédemment associée au tir.

Il a ajouté qu'il avait demandé au fabricant de médicaments américain de mener une série d'études supplémentaires pour évaluer un lien possible entre l'injection et la maladie rare de la coagulation.

J&J (JNJ.N) a déclaré que la sécurité des produits était sa préoccupation primordiale et que l'EMA avait laissé aux États membres de l'UE le soin de décider de l'utilisation des vaccins, en tenant compte de la vitesse de propagation du virus et de la disponibilité de vaccins alternatifs.

"Alors que la pandémie mondiale continue de dévaster les communautés du monde entier, nous pensons qu'un vaccin COVID-19 à injection unique et facilement transportable avec une protection démontrée contre plusieurs variantes peut aider à protéger la santé et la sécurité des personnes partout dans le monde", a déclaré la société dans un communiqué..

La femme est décédée le 21 mai après avoir été admise à l'hôpital pour une thrombose grave et une carence en plaquettes, selon le communiqué du ministère.

Elle a été vaccinée par son employeur, en dehors de la campagne de vaccination officielle belge.

La Belgique a jusqu'à présent administré environ 40000 injections de J&J, dont 80% à des personnes de plus de 45 ans, selon le communiqué.

L'EMA a déclaré que plus de 1,34 million de doses de J&J avaient été administrées dans l'UE.

J&J a annoncé le 20 avril qu'il reprendrait le déploiement de son vaccin COVID-19 en Europe avec un avertissement sur son étiquette, après avoir demandé aux pays, dont la Belgique, de suspendre son utilisation en raison des inquiétudes concernant les liens possibles avec des caillots sanguins rares.

J&J a déclaré qu'aucune relation causale claire n'avait été établie entre le vaccin et les caillots.

Le mois dernier, l'EMA a découvert un lien possible entre le vaccin et de rares problèmes de coagulation sanguine chez les adultes ayant reçu des doses aux États-Unis, mais a soutenu ses avantages globaux contre tout risque.

Il a examiné huit cas connus de coagulation en combinaison avec une faible numération plaquettaire chez des personnes ayant reçu le vaccin J&J aux États-Unis. Toutes les personnes touchées avaient moins de 60 ans et la plupart étaient des femmes.

Le vaccin une dose de Janssen est principalement utilisé en Belgique pour la vaccination à domicile des personnes âgées et d'un certain nombre de groupes vulnérables, notamment les sans-abri et les sans-papiers.

La plupart des pays de l'UE utilisent le vaccin J&J, bien que le Danemark l'ait exclu de son programme de vaccination et que l'Italie en ait limité l'utilisation aux personnes âgées.

Les États-Unis ont recommencé à utiliser le tir en avril après une pause de 10 jours pour enquêter sur son lien avec les caillots sanguins extrêmement rares, mais potentiellement mortels.

Plus tôt ce mois-ci, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont déclaré avoir trouvé une "association causale plausible" après avoir identifié 28 cas parmi les plus de 8,7 millions de personnes qui avaient reçu le vaccin J&J.