La Marine a placé deux autres installations de traitement médical expéditionnaire de la Marine, l'une en service actif et l'autre en provenance des réserves, pour « se préparer à déployer des ordres ». La Marine avait envoyé plus tôt deux de ces unités à la Nouvelle-Orléans et à Dallas. Ils sont constitués d'environ 450 personnes, dont 150 médecins.

L'endroit où les unités sont envoyées n'a pas encore été déterminé et cette décision sera prise par la FEMA. Le responsable a déclaré que les unités devraient être prêtes à se déployer dans environ 72 heures. Alors que le responsable a déclaré qu'ils devraient se rendre à New York, la FEMA prendra cette décision.

Le Pentagone a par la suite confirmé le déploiement de forces supplémentaires lors d'une conférence de presse vendredi.

« Des capacités médicales supplémentaires sont en route avec les déploiements à venir des installations médicales expéditionnaires de la US Navy et des forces opérationnelles médicales de la zone urbaine de l'armée américaine »

La Navy et l'Air Force mobilisent également des réservistes volontaires. L'armée a également appelé quelque 10 000 membres du personnel médical sur une base volontaire ces derniers jours.

L'Armée de terre a également créé 15 équipes appelées « forces opérationnelles médicales de zone urbaine » dans ses réserves pour aider à renforcer la réponse virale. Ces équipes seront composées de 85 personnes dont 20 médecins, soit 1 275 personnes au total. Les groupes de travail sont censés travailler dans des arénas et des centres de congrès qui ont été réaménagés dans des hôpitaux. Le responsable a déclaré que ces forces devraient être mobilisées mardi.

Plus tôt dans la journée de vendredi, le Pentagone a déclaré que l'armée transformera trois installations médicales temporaires à New York, La Nouvelle-Orléans et Dallas en installations capables de traiter les patients atteints du virus.