Les chiffres du COVID-19 du comté de Los Angeles ont continué de chuter le mardi 25 mai, un signe positif alors que la levée prévue des restrictions liées aux virus dans tout l'État se rapproche et qu'un autre week-end de vacances se profile.

Selon les chiffres hebdomadaires publiés par l’État, le taux quotidien moyen de nouvelles infections au COVID-19 dans le comté est tombé à 0,9 pour 100 000 habitants, contre 1,2 pour 100 000 habitants la semaine dernière. Le déclin continu laisse le comté fermement ancré dans le niveau jaune le moins restrictif du plan d’état pour une économie plus sûre, qui guide les restrictions sur les activités commerciales et les rassemblements pendant la pandémie.

À l'approche du week-end de vacances, le nombre de coronavirus du comté de LA continue de baisser : Daily News

Le taux actuel de test-positivité du comté a également baissé à nouveau, selon les chiffres de l’État, passant de 0,6% la semaine dernière à 0,5% cette semaine.

«Le comté continue de constater des progrès dans nos mesures à mesure que notre taux de vaccination augmente», a déclaré la directrice de la santé publique du comté, Barbara Ferrer, dans un communiqué. «Vacciner autant de résidents que possible nous met dans la position la plus forte possible lorsque le risque de transmission augmente avec des réouvertures complètes dans quelques semaines. Les vaccins sont l'outil le plus puissant pour limiter les cas et les hospitalisations et mettre fin à cette pandémie telle que nous la connaissons. »

Ferrer a annoncé lundi que 50% de la population du comté âgée de 16 ans et plus sont désormais entièrement vaccinés contre le COVID-19.

«C'est vraiment passionnant de nous voir atteindre ce point de repère, et je tiens à remercier tous ceux qui ont fait leur part pour nous amener à ce point», a-t-elle déclaré.

Mais la demande de vaccination a continué de diminuer, laissant des écarts importants entre les groupes ethniques, les taux de vaccination parmi les communautés noires et latino-américains étant à la traîne par rapport à ceux des résidents blancs et asiatiques.

Les taux de vaccination sont également à la traîne parmi les résidents plus jeunes, bien qu'ils aient été vaccinés pendant moins de temps que leurs homologues de 65 ans et plus.

Le comté a rapporté lundi que pour la première fois, les résidents âgés de 30 à 49 ans avaient le plus grand nombre de personnes hospitalisées de tous les groupes d'âge au cours de la période de six semaines du 1er avril au 17 mai. Traditionnellement, les résidents plus âgés ont dominé le nombre d'hospitalisations.

Mais les taux de vaccination chez les résidents plus âgés sont beaucoup plus élevés, les 65 ans et plus étant vaccinés à un taux de 72%. Cela se compare à 46% pour les résidents de 16 à 64 ans.

Bien que des améliorations continuent d'être apportées dans chaque groupe, Ferrer a noté que "des taux de vaccination plus faibles dans les groupes d'âge plus jeunes signifie non seulement que les personnes de ces groupes d'âge sont plus susceptibles de transmettre le COVID, mais elles sont également plus susceptibles d'en subir les conséquences graves."

«… Les personnes âgées, en particulier celles de plus de 65 ans, sont désormais protégées par leurs taux de vaccination élevés», a-t-elle déclaré. «Les enfants et les jeunes adultes peuvent être protégés en vertu à la fois de leur jeunesse et des exigences de masquage en place dans leurs écoles. Mais les personnes du groupe intermédiaire - dont beaucoup sont des travailleurs et des personnes responsables des soins d'autrui - ne sont pas aussi bien protégées par aucun de ces facteurs. Et s'ils ne sont pas vaccinés, ils risquent fort de se retrouver avec une infection au COVID et, malheureusement, comme nous le voyons, ils risquent de manière disproportionnée de se retrouver dans les hôpitaux. "

Les responsables du comté exhortent le plus grand nombre de personnes possible à se faire vacciner avant le 15 juin, date à laquelle l'État et le comté lèveront la grande majorité des restrictions COVID, y compris toutes les limites de capacité et les exigences de distance physique.

Ferrer a également exhorté lundi les résidents non vaccinés à faire preuve de prudence lors du prochain week-end du Memorial Day. Les week-ends de vacances ont été problématiques pendant la pandémie, les résidents évitant souvent les protocoles de santé pour se réunir avec des amis et des familles.

Ferrer a de nouveau noté que se faire vacciner complètement offre l'avantage de pouvoir se rassembler en groupes et de s'engager plus librement dans des activités sociales.

Le comté a signalé mardi 10 autres décès dus au COVID-19, portant le nombre de morts dans le comté à 24.184.

191 nouveaux cas supplémentaires ont également été annoncés par le comté, portant le total cumulatif de toute la pandémie à 1 239 093.

Dans les villes gérant leurs propres services de santé: le nombre de morts à Long Beach a augmenté de deux, à 937; la ville a signalé 33 autres cas, pour un total de 53 328. Pasadena n'a signalé qu'un seul nouveau cas, pour un total de 11 286; le bilan de la ville est resté de 346 morts.

Selon les chiffres de l'État, 320 personnes ont été hospitalisées dans le comté en raison du COVID-19 mardi, contre 325 lundi. Il y avait 68 personnes en soins intensifs, contre 73 dimanche.

Dans l'espoir d'attirer plus de personnes sur les sites de vaccination, le comté prévoit d'offrir plus d'incitatifs, avec des prix tels que des cartes-cadeaux et des billets de sport susceptibles d'être offerts dans les semaines à venir. Ferrer a déclaré que les cadeaux seront annoncés via les plates-formes de médias sociaux du comté.

Au cours du week-end, les personnes de plus de 18 ans qui se sont fait vacciner sur des sites gérés par un comté ou une ville ont eu la chance de gagner des abonnements Laker. Ferrer a déclaré que les équipes sportives et les sites d'événements locaux se mobilisent pour fournir des incitations supplémentaires dans l'espoir d'augmenter les taux de vaccination avant la levée prévue le 15 juin de l'essentiel des restrictions COVID à travers la Californie.