Une infirmière subit un contrôle de température avant de recevoir une dose du vaccin Johnson & Johnson contre le coronavirus COVID-19 alors que l'Afrique du Sud poursuit sa campagne de vaccination à l'hôpital Prince Mshiyeni d'Umlazi, au sud de Durban, le 18 février 2021.

Il s'agit du deuxième lot de vaccins rejeté par l'Afrique du Sud, qui a refusé environ un million de vaccins AstraZeneca plus tôt en 2020. Une étude a déterminé que ces vaccins, vendus à l'Afrique du Sud par le Serum Institute of India, offraient peu de tampon contre les infections légères à modérées. par la variante COVID-19 qui est courante dans le pays.

Le président Biden annonce que les États-Unis feront don de 500 millions de vaccins Pfizer COVID-19 à 92 pays

Cliquez pour agrandir

SUIVANT

La campagne de vaccination de l'Afrique du Sud a été largement infructueuse, un peu plus de 1 pour cent de la population du pays de 60 millions d'habitants ayant reçu des doses jusqu'à présent. Le pays prévoyait d'utiliser les doses de J&J jetées pour vacciner les agents de santé et les citoyens de 60 ans ou plus.

voir ci-dessous.

L'Autorité sud-africaine de réglementation des produits de santé a publié une déclaration indiquant qu'elle avait "examiné les données fournies par la FDA et pris la décision de ne pas libérer les vaccins produits à l'aide des lots de substances médicamenteuses qui ne convenaient pas".

L'Afrique du Sud ne recevra désormais que 300 000 doses du vaccin J&J qui ont été autorisées par la FDA, a-t-il déclaré.

Aspen commencera cette semaine la production de nouveaux vaccins J&J en utilisant des ingrédients frais et non contaminés dans ses installations, a annoncé cette semaine le président Cyril Ramaphosa.

L'Afrique du Sud a acheté et attend la livraison de 30 millions de doses du vaccin Pfizer et de 31 millions de vaccins Johnson & Johnson à injection unique d'ici début 2022. Ces livraisons sont nécessaires pour que l'Afrique du Sud atteigne son objectif de vacciner 40 millions de personnes d'ici février 2022.

L'Afrique du Sud connaît actuellement une nouvelle résurgence de la pandémie de COVID-19 avec une augmentation du nombre d'infections enregistrées. Sa moyenne mobile sur 7 jours de nouveaux cas quotidiens a plus que doublé au cours des deux dernières semaines, passant de 5,69 nouveaux cas pour 100 000 personnes le 30 mai à 12,17 nouveaux cas pour 100 000 personnes le 13 juin.

Il a enregistré 7 657 nouvelles infections et 59 décès au cours des dernières 24 heures, portant à 57 765 le nombre de personnes décédées du virus.

L'Afrique du Sud a été la plus durement touchée par le COVID-19 sur le continent, avec plus de 1,7 million de cas confirmés, soit près de 40 % des plus de 5 millions de cas signalés par les 54 pays d'Afrique.

Articles Liés

Commencez votre essai Newsweek illimité

Continuer la lecture