251 millions de vaccins contre le COVID-19 ne sont pas un signe pour baisser la garde

Recevez les dernières nouvelles de Syracuse directement dans votre boîte de réception. Abonnez-vous à notre newsletter ici.

Avec plus de 251 millions de doses de vaccins contre le COVID-19 administrées aux États-Unis seulement, le pays tend vers l'immunité collective et un retour à la vie pré-pandémique. Nous devons reconnaître et célébrer le travail acharné qui a été consacré à la distribution et à l'administration de ces vaccins à l'ensemble de la population américaine, y compris les efforts du président Joe Biden, des scientifiques qui développent des vaccins et des professionnels de la santé qui les administrent ici même à l'Université de Syracuse. Dans le même temps, nous devons rester vigilants pour protéger nos compatriotes américains contre la propagation du COVID-19.

Biden s'était initialement fixé pour objectif d'administrer 100 millions de vaccins au cours de ses 100 premiers jours en fonction, mais après des progrès incroyables au cours de ses 50 premiers jours, il a doublé et s'est fixé un nouvel objectif de 200 millions de vaccins. Près de 100 jours après le début de sa présidence, Biden a atteint son objectif d'administrer 200 millions de vaccins. C’est un énorme succès non seulement pour l’administration Biden, mais aussi pour tout le pays.

Avec de plus en plus d'Américains se faisant vacciner, il y a un espoir accru que nous approchons de la fin de la pandémie aux États-Unis Même à la SU, près des deux tiers des étudiants ont été vaccinés le 14 avril. Mais nous devons continuer à suivre les directives de santé publique jusqu'à les experts médicaux et scientifiques estiment qu'il est sûr de retrouver une vie «normale».

Pour les étudiants qui fréquentent la SU, de nombreux facteurs indiquent le retour de la vie pré-pandémique. De la possibilité d’assister aux matchs des Syracuse Mets à la perspective d’assister à des cours en personne à l’automne, il est vrai qu’un sentiment de normalité revient. Dans le but d'améliorer notre santé mentale, cela est indispensable.
PublicitéLes experts ont étudié les effets de la pandémie sur la santé mentale des étudiants, et ce n’est pas bon. Dans une étude, 71% des étudiants ont indiqué une augmentation du stress et de l'anxiété en raison de l'épidémie du virus.

Les étudiants de la Ligue ont hâte d'acquérir cette expérience universitaire normale, ce que la pandémie interfère depuis plus d'un an. Pourtant, les étudiants doivent réaliser que nous devons progressivement revenir à la normale pour éviter des flambées ou des problèmes supplémentaires pour ceux qui ne sont pas vaccinés.

Alors que les étudiants de la Ligue rentrent chez eux pour l'été, il y a des choses pratiques que nous pouvons faire pour continuer à lutter contre le COVID-19 tout en ramenant des éléments de notre mode de vie pré-pandémique. Éloignez-vous des grands groupes de personnes, vaccinés ou non, et si vous devez être dans un grand groupe, portez un masque. Encouragez respectueusement et de manière responsable ceux qui peuvent être sceptiques à propos du vaccin à l'obtenir. Les gens peuvent changer d'avis en recevant une vaccination après que vous ayez détaillé votre expérience après avoir été vaccinés. Continuez à vous laver les mains fréquemment avec du savon tout au long de la journée. Cela tue vraiment les germes. Faites un don de sang et de plasma pour aider les hôpitaux qui ont cruellement besoin de ces ressources.

Les milliers de personnes responsables des récents succès dans la lutte contre le COVID-19, y compris celles de l'administration Biden, doivent être félicitées pour les progrès réalisés au cours des cinq derniers mois. L'administration a hérité d'un pays divisé et souffrant du COVID-19, et elle a fait un travail remarquable pour réparer ces crises immédiates.

L'administration Biden devrait continuer à faire savoir que la fin de la pandémie est en vue, mais nous devons rester intelligents dans nos actions quotidiennes. À l'approche de l'été, il est essentiel que nous gardions nos gardes pour nous assurer qu'aucune éclosion supplémentaire ne se produira. Nous sommes si près du retour à une vie normale - gardons-le ensemble.

Si chaque élève tente de rester conscient du COVID-19, la vie reviendra à la normale plus rapidement que prévu. Les étudiants de la SU devraient continuer les pratiques qui ont fait de ce semestre sur le campus un succès. Nous savons quoi faire, alors continuons de le faire.

Nathan Fenningdorf est un étudiant de deuxième année en sciences politiques. Sa chronique paraît toutes les deux semaines. Il peut être joint à [email protected].

Publié le 9 mai 2021 à 21h02