2% des infections au COVID-19 de l'Oregon sont des «cas révolutionnaires» chez les personnes vaccinées

Les autorités ont rapporté jeudi qu'environ 2% des personnes diagnostiquées avec COVID-19 dans l'Oregon en mai étaient complètement vaccinées – ce qui signifie qu'une écrasante 98% des personnes malades par le coronavirus n'étaient pas vaccinées ou n'étaient que partiellement vaccinées.
Un total de 398 Oregoniens qui avaient reçu leurs vaccins complets recommandés ont été infectés par le virus du 3 au 31 mai, a annoncé jeudi l'Oregon Health Authority, dans son rapport mensuel. Les responsables les ont identifiés comme des « cas révolutionnaires ».

Douze d'entre eux sont morts, selon les chiffres approximatifs fournis par l'État.
Cela se compare à environ 15 700 Oregoniens qui n'étaient pas vaccinés ou partiellement vaccinés lorsqu'ils ont été infectés en mai. Environ 115 d'entre eux sont morts, selon les chiffres approximatifs fournis par l'État.

Les responsables disent qu'environ 91% des personnes décédées dans l'Oregon à cause de COVID-19 n'ont pas été vaccinées ou ont été partiellement vaccinées. Bien que les vaccins ne soient pas efficaces à 100 %, même chez les individus complètement vaccinés, les responsables affirment qu'ils réussissent très bien à prévenir l'infection et à réduire considérablement les risques d'hospitalisation ou de décès.
Au total, les autorités ont identifié 1 009 cas révolutionnaires et 20 décès parmi ces Oregoniens depuis que l'État a commencé à suivre ces données en février.

L'âge moyen d'une personne infectée après avoir reçu les doses recommandées de vaccin était de 51 ans. L'âge moyen des personnes décédées était de 75 ans, ont déclaré des responsables.
Mais les responsables de l'Oregon avertissent que certaines des personnes considérées comme des cas révolutionnaires ont été comptées comme telles même si suffisamment de temps ne s'était pas écoulé pour que les vaccins atteignent leur efficacité maximale.

Les gens ne sont pas considérés comme complètement vaccinés avant qu'au moins 14 jours se soient écoulés depuis qu'ils ont terminé leurs cycles à une dose de vaccin Johnson & Johnson ou leurs cycles à deux doses de vaccins Pfizer et Moderna. Pourtant, les Centers for Disease Control and Prevention ont défini un «cas révolutionnaire» comme une personne dont le test est positif après 14 jours ou plus depuis qu'elle a reçu le vaccin Johnson & Johnson ou reçu sa deuxième injection de vaccins Pfizer ou Moderna.
Cela signifie qu'une personne aurait pu être exposée et infectée avant que les vaccins n'aient eu le temps de fournir une protection maximale.

Dans d'autres nouvelles COVID-19 jeudi: L'Oregon a signalé 267 nouveaux cas connus de COVID-19, faisant tomber la moyenne mobile sur sept jours des nouvelles infections à moins de 300 pour la première fois depuis le début des vacances de printemps en mars.
L’État a également signalé jeudi sept nouveaux décès dus au COVID-19.
Vaccins: L'Oregon a signalé 20 401 nouvelles vaccinations administrées, dont 8 812 doses mercredi et 11 589 les jours précédents.

Où les nouveaux cas sont par comté: Baker (2), Benton (1), Clackamas (18), Columbia (3), Coos (1), Crook (3), Curry (1), Deschutes (19), Douglas (36), Gilliam (7), Hood River (2), Jackson (19), Joséphine (3), Klamath (2), Lane (21), Linn (15), Malheur (6), Marion (25), Multnomah (48), Polk (1), Sherman (1), Tillamook (2), Umatilla (15), Union (4), Wasco (1), Washington (9) et Yamhill (2).
Qui est mort: Un homme de 76 ans du comté de Lane qui a été testé positif le 24 avril est décédé le 27 mai à sa résidence.
Une femme de 57 ans du comté de Coos qui a été testée positive le 28 avril est décédée mercredi au PeaceHealth Sacred Heart Medical Center de Riverbend.

Une femme de 70 ans du comté de Marion a été testée positive le 13 mai et est décédée mardi à l'hôpital de Salem.
Un homme de 87 ans du comté de Multnomah a été testé positif le 9 avril et est décédé le 2 mai à sa résidence.
Un homme de 70 ans du comté de Polk qui a été testé positif le 18 mai est décédé mercredi à l'hôpital de Salem.

Il n'avait aucune condition sous-jacente.
Un homme de 70 ans du comté de Polk qui a été testé positif le 14 avril est décédé mardi à l'hôpital de Salem.
Un homme de 61 ans du comté de Washington a été testé positif le 22 mars et est décédé le 18 mai au Legacy Meridian Park Medical Center.

Six de ces sept personnes avaient des problèmes de santé sous-jacents.
Hospitalisations : Le nombre de patients hospitalisés atteints de COVID-19 a augmenté de 1 jeudi, à 228. Il y avait 63 patients COVID-19 en soins intensifs, soit une diminution de deux par rapport à la veille.

Depuis le début : L'État a signalé 202 247 infections confirmées ou présumées et 2 683 décès pendant la pandémie. Cela place l'Oregon au troisième plus bas taux d'infections et au cinquième plus bas taux de décès parmi les 50 États. Au cours de la semaine dernière, cependant, l'Oregon a continué à lutter avec des nombres supérieurs à la moyenne, se classant au septième rang des nouveaux cas par habitant et au 16e rang des décès par habitant.

Jusqu'à présent, l'Oregon a signalé 3 996 364 doses de vaccin administrées. Cela représente 1 877 344 personnes - soit près de 45% - entièrement vaccinées et 377 930 personnes - soit près de 9% - partiellement vaccinées dans tous les groupes d'âge, y compris les enfants. Cela représente plus de 53% des résidents qui ont reçu au moins une injection.

Pour voir plus de données et de tendances, visitez https://projects.oregonlive.com/coronavirus/
-- Aimée Verte; agreen@oregonian.

com; @o_aimee